RMC

Peillon ne voit pas de divergence de fond entre Aubry et DSK

L'eurodéputé socialiste Vincent Peillon réfute toute divergence de fond entre Dominique Strauss-Kahn et Martine Aubry, candidat potentiel à la primaire du PS en vue de la présidentielle de 2012. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

L'eurodéputé socialiste Vincent Peillon réfute toute divergence de fond entre Dominique Strauss-Kahn et Martine Aubry, candidat potentiel à la primaire du PS en vue de la présidentielle de 2012. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau - -

PARIS (Reuters) - Il n'y a pas de divergence de fond entre Martine Aubry et Dominique Strauss-Kahn, selon l'élu socialiste Vincent Peillon, qui...

PARIS (Reuters) - Il n'y a pas de divergence de fond entre Martine Aubry et Dominique Strauss-Kahn, selon l'élu socialiste Vincent Peillon, qui juge curieux que certains situent le directeur du FMI à la droite du Parti socialiste.

Martine Aubry, premier secrétaire du PS, et Dominique Strauss-Kahn figurent parmi les possibles candidats à la primaire qui désignera cette année le candidat socialiste à l'élection présidentielle de 2012.

"Il faut en finir avec cette idée qui voudrait qu'il y ait des divergences de fond entre Martine Aubry et Dominique Strauss-Kahn", déclare Vincent Peillon, député européen, dans un entretien publié samedi dans Le Monde.

"Certes, leurs personnalités sont différentes, et leurs responsabilités aussi. Mais ils ont toujours suivi la même ligne politique", ajoute-t-il. "Situer Dominique Strauss-Kahn à la droite du PS, c'est une curiosité pour ceux qui en connaissent l'histoire."

L'épouse de Dominique Strauss-Kahn, Anne Sinclair, a galvanisé ces derniers jours les partisans d'une candidature de ce dernier en se disant opposée à ce qu'il brigue un second mandat à la tête du Fonds monétaire international.

Jean-Baptiste Vey

REUTERS