RMC

Polémique autour d'un éventuel bras d'honneur de Pogba: "S'il dit qu'il l'a fait, demain il ne joue plus"

TEMOIGNAGES - Paul Pogba a-t-il ou non fait un bras d'honneur lors de France-Albanie (2-0) mercredi? Très décevant depuis le début de l'Euro, le Français est au centre d'une énorme polémique, même s'il nie "fermement" avoir fait ce geste. Et à Roissy-en-Brie (Seine-et-Marne), là où il a grandi, ses anciens camarades le soutiennent.

C'est un geste qui fait couler beaucoup d'encre. Paul Pogba, le milieu de terrain des Bleus, a-t-il fait ou non un bras d'honneur au moment de célébrer le second but des Bleus inscrit mercredi soir pas Dimitri Payet? Le principal intéressé nie fermement, et affirme qu'il ne faisait que danser. Les images ne permettent pas de trancher catégoriquement la question et de dire avec certitude s'il s'agit d'un bras d'honneur. En attendant, à Roissy-en-Brie (Seine-et-Marne), devant le 13 de la rue Auguste Renoir, au pied de l'immeuble où Paul Pogba a grandi, ses anciens camarades de foot le soutiennent.

C'est le cas de Sam qui défend bec et ongles la version de son copain d'enfance. "Je pense que ce n'était pas un bras d'honneur. Je pense que c'était plutôt un geste de célébration. Il a l'habitude de faire plusieurs gestes, il a plein de danses différentes", certifie-t-il. Lualua, lui, ne connait pas cette danse et ne croit pas un mot de la version du milieu de terrain des Bleus: "Il ment ! Il a peur parce que s'il dit qu'il l'a fait, demain il ne joue plus. C'est pour ça qu'il dit ça".

"C'est dans l'énervement"

Finalement, après un âpre débat, ils admettent qu'il y a peut-être eu un bras d'honneur. Mais rien de bien méchant, assurent les copains d'enfance. "C'est dans l'énervement. Paul est un mec qui n'aime pas perdre et là il avait fait un mauvais match…", tente de justifier l'un d'eux. Et un autre d'expliquer: "C'est compliqué pour lui. Il a des millions de gens à satisfaire. Les gens attendent beaucoup de lui du coup il est plus sous pression qu'au début de sa carrière".

C'est aussi l'avis de Meriem Salmi psychologue, spécialiste du sport. Selon elle, il ne faut pas trop en demander à ces jeunes joueurs. "On ne peut pas permettre à des joueurs qui représentent l'équipe de France d'avoir des comportements de ce type-là. Mais il faut se rappeler que ce sont des êtres humains et qu'effectivement, à certains moments, ils peuvent craquer, souligne-t-elle. Ils sont tout jeunes et, parfois, pour certains, ils manquent d'expérience". Une équipe toute jeune, certes, mais très attendue et dont les supporters espèrent qu'elle passera très vite au-dessus de cette histoire "pour ramener la coupe".

M.R avec Marie Régnier