RMC

Application alerte attentat pour smartphone: "C'est très opérationnel, très précis"

Le ministère de l'Intérieur lance mercredi 8 juin une application mobile permettant d'être alerté en cas d'attentat.

Le ministère de l'Intérieur lance mercredi 8 juin une application mobile permettant d'être alerté en cas d'attentat. - Phtoto BFMTV

REPORTAGE - Pour prévenir des attentats, le ministère de l'Intérieur lance ce mercredi l'application baptisée SAIP (Système d'alerte et d'information des populations). Un système testé mardi soir à Lyon, place Bellecour, sur le site de la fan zone prévue pour accueillir 20.000 personnes, et où une simulation d'attentats était organisée.

A deux jours du début de l'Euro, la sécurité est l'une des préoccupations majeures. Alors que la menace terroriste est particulièrement élevée, le ministère de l'Intérieur lance ce mercredi une application pour smartphone qui, une fois installée, permet de recevoir une notification sur son téléphone en cas de suspicion d'attentat. Cette application, nommée SAIP (pour Système d'Alerte et d'Information aux Populations), est disponible gratuitement pour iPhone et Android, en français et en anglais.

Aider les forces de l'ordre et les secours

Ce système a été testé mardi soir à Lyon, place Bellecour, sur le site de la fan zone prévue pour accueillir 20.000 personnes, et où une simulation d'attentats était organisée. Quelques minutes après le déclenchement du dispositif d'alerte sur smartphone par Michel Delpuech, préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, une notification s'affiche en rouge sur son téléphone. "Dans un premier temps, cela indique qu'un attentat vient de se produire, en donnant le lieu de l'attaque, précise-t-il. Ensuite, cela donne les premiers conseils tels que 'Abritez-vous', 'Ne vous exposez pas'. C'est très opérationnel, très précis".

"Historiquement, au XIXème siècle, c'était le rôle du garde-champêtre et son tambour. Au XXème, c'étaient les sirènes. Et au XXIème, il faut utiliser les technologies d'aujourd'hui, ajoute-t-il. C'est ce qu'on appelle la société connectée". SAIP est une application simple et gratuite qui peut surtout aider les forces de l'ordre et les secours dans leurs interventions estime le colonel Serge Delaigue, responsable des pompiers à Lyon.

"C'est très superflu"

"C'est important, et on l'a d'ailleurs vu lors des attentats de Paris, que les autorités aient une possibilité d'agir de façon moderne. Cela permet de toucher très vite beaucoup de monde et de donner des consignes de bon sens. Cela permet aussi, par exemple, de déranger les secours si ce n'est pas utile". En revanche, pour Yann Rouchier, numéro 2 du syndicat de police FPIP, ne voit pour l'instant pas l'utilité d'une telle application: "C'est très superflu".

Selon lui, "il y avait des décisions à prendre quant à savoir si oui ou non on mettait en place des fans zones. Pour moi, cette application reste un cache-misère pour dire qu'on a mis en place certaines choses pour la sécurité des gens, pour les informer". Et de s'interroger: "Est-ce que ce seront les bonnes informations qui seront passées en temps réel?" A noter que cette application permettra également dans un second temps, avec les mises à jour, de recevoir les signalements des incendies, crues, attaques chimiques, crises routières, séismes, vigilances météo, etc. de la zone où l'on est géolocalisé à l'instant T.

M.R avec Gwenaël Windrestin