RMC

Attaque de l'ultra-droite contre Macron: l'étonnant parcours politique du suspect principal

Les suspects sont âgés de 22 à 62 ans. Tous ont été placés en garde à vue. Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Paris.

Coup de filet antiterroriste dans le milieu de l’ultradroite. Six suspects ont été interpellés par la DGSI ce lundi Ils projetaient une attaque contre Emmanuel Macron. Les cinq hommes ainsi qu’une femme, âgés de 22 à 62 ans ont été placés en garde à vue dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Paris pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle". 

Tous gravitent autour du suspect principal qui est âgé de 62 ans, très actif sur les réseaux sociaux, il appelle à la guerre civile dans certains messages publics, il organise des camps de survivalisme et de préparation au combat. Partisan d'extrême droite, il illustre sa page d'accueil sur Facebook avec une photo de Marion Maréchal Le Pen.

D'autres interpellations en Moselle

Il y est aussi écrit qu'il a travaillé pour Debout la France, mais le parti de Nicolas Dupont-Aignan affirme que cet homme n'a jamais eu de responsabilité au sein du parti. Les enquêteurs ont retrouvé une arme de poing détenue illégalement à son domicile. 

D'autres suspects en contact avec cet homme ont été interpellés en Moselle à Bouzonville, au moment même où Emmanuel Macron se rendait dans l'est de la France, à Verdun, à une dizaine de kilomètres de là. Si les enquêteurs ont bien identifié des menaces visant le président, le projet d'attaque reste encore à définir. 

Claire Andrieux (Avec G.D)