RMC

Attentat à Nice: "L'islamo-fascime n’a pas hésité de frapper avec la même barbarie qu’à Conflans", témoigne Christian Estrosi sur RMC

Le maire de Nice était l'invité de RMC après l'attentat de Nice ce jeudi qui a fait trois morts durant une attaque au couteau à la basilique Notre-Dame.

Christian Estrosi, maire de Nice, a fait part sur RMC ce jeudi de sa détresse et de sa colère après l'attaque au couteau à la basilique Notre-Dame qui a fait trois morts.

"C’est Nice, c’est la France, c’est la basilique Notre Dame-de-Nice atteinte en son coeur. Un symbole fort en ce week-end de la Toussaint. Je reçois des messages du monde entier à cet égard. Nous voyons que l'islamo-fascime n’a pas hésité de frapper avec la même barbarie qu’à Conflans-Sainte-Honorine."

"Protéger réellement les Français et éradiquer une bonne fois pour toutes l’islamo-fascisme de notre territoire"

Le maire de Nice en profite pour saluer l'appui des nouvelles technologies et réclame toujours plus de sécurité au travers de la reconnaissance faciale notamment pour protéger les Français et "éradiquer l'islamo-fascime".

"Nous avons pu avoir en quelques minutes une équipe venue abattre l’assaillant. On a été souvent raillés pour cette technologie (caméras, boutons d’alerte) pour mettre en alerte immédiatement notre police. Je réclame à corps et à cri ces nouvelles technologies qui nous rendent plus efficaces comme la reconnaissance faciale, ça montre aujourd’hui les étapes que nous devons franchir si nous voulons nous éxonérer des lois de la paix, des leçons des 'droits de l’hommistes' pour protéger réellement les Français et éradiquer une bonne fois pour toutes l’islamo-fascisme de notre territoire."
J.A.