RMC

Confinement et déplacements: le ministère de l'Intérieur demande "plus de fermeté" et veut renforcer les contrôles quotidiens

Le ministère de l'Intérieur veut renforcer les contrôles, notamment dans les lieux de passage, les gares et les aéroports. Les rassemblements privés sont également dans le viseur.

Alors que le Premier ministre doit prendre la parole jeudi, rien ne laisse penser à un assouplissement. Au contraire, les mesures pourraient se renforcer. Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a notamment adressé une note aux préfets mardi pour leur demander un "renforcement" des contrôles du confinement.

Dans le viseur : les rassemblements privés et sur la voie publique, les déplacements individuels n'entrant pas dans le champ des exceptions autorisées, mais aussi l'ouverture de certains établissements qui continuent de recevoir du public.

Le ministre de l'Intérieur demande de la fermeté et plus de présence sur le terrain avec des contrôles renforcés assurés par des déploiements de policiers et gendarmes fixes ou mobiles mais qui doivent toujours rester visibles.

Contrôles ciblés près des domiciles où un tapage est signalé

L'objectif, quadriller les grands axes de déplacement, les lieux de passage ainsi que les gares et les aéroports. "Toute personne ne disposant pas de motif légitime de se déplacer devra être verbalisée", insiste Gérald Darmanin.

Dans les agglomérations, le ministre de l'Intérieur demande une attention particulière sur les parcs et jardins mais aussi sur les rassemblements privés. Les signalements pour tapage seront donc pris très au sérieux avec à la clé des contrôles ciblés - non pas à l'intérieur des domiciles, c'est illégal, mais à proximité - sur les personnes qui se rendent ou qui quittent des lieux d'habitation.

Depuis le début du nouveau confinement le 29 octobre, il y a eu 65.000 verbalisations dont 20.000 dans les huit départements d'Ile-de-France, assure le ministère de l'Intérieur. Pendant ce temps, l'épidémie continue de tuer. Selon les données de Santé publique France, 472 décès supplémentaires ont été enregistrés lors des dernières 24h, portant le nombre total de morts à 42.207.

Jean-Baptiste Bourgeon (avec Guillaume Dussourt)