RMC

Coups de feu devant la mosquée de Brest: ce que l'on sait du tireur retrouvé mort

Deux personnes, dont l'imam de Brest, ont été blessées par balle jeudi devant une des mosquées de la ville, le tireur présumé ayant été retrouvé mort d'une balle dans la tête. Ses motivations restent pour le moment encore très floues.

Qui est-il et pourquoi a-t-il tiré sur l'imam de Brest? Deux personnes, dont l'imam de Brest, ont été blessées par balle jeudi devant une des mosquées de la ville, le tireur présumé ayant été retrouvé mort d'une balle dans la tête.

Vers 16h, plusieurs coups de feu ont été tirés devant la mosquée Sunna, située dans le nord-est de la ville, blessant deux personnes dont l'imam Rachid El Jay. Le suspect a pretexté vouloir faire une photo avec l'imam pour s'approcher et tirer à plusieurs reprises sur lui et l'homme qui l'accompagnait. Puis il a pris la fuite en voiture.

"L'imam a reçu quatre balles, deux dans l'abdomen, deux dans les jambes. Le fidèle a reçu deux balles dans les jambes. Ils sont pris en charge et leurs jours ne sont pas en danger", a indiqué le CFCM. "Les deux blessés ont été conduits aux urgences, leur pronostic vital ne serait pas engagé", selon la préfecture. La Direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) de Rennes a été saisie de l'enquête.

Quelques minutes avant, le jeune homme de 22 ans avait envoyé un courriel à plusieurs destinataires pour annoncer son passage à l'acte. Il explique que de lourdes menaces pèsent sur sa famille s'il ne tue pas Rachid El Jay. Un scénario jugé peu crédible par les enquêteurs. Ses propos sont confus, incohérents, explique une source proche du dossier.

Mais alors pourquoi avoir ciblé l'imam de Brest? Le suspect jusque-là inconnu des services de police, non fiché, et pas connu comme appartenant à un mouvement d'extrême droite, s'est suicidé peu après. Son corps a été découvert à quelques kilomètres de la mosquée, à environ 500 mètres de sa voiture, dans une zone boisée de Guipavas, aux portes de Brest.

L'auteur des faits se serait suicidé d'une balle dans la tête. Les policiers ont retrouvé sur lui une arme de poing et une arme automatique ainsi que 4 chargeurs. 

La voiture à bord de laquelle il a fui, une Clio grise, disposait du logo du département de la Manche sur sa plaque d'immatriculation. L'homme, âgé d'une vingtaine d'années, ne résidait cependant pas dans ce département. Il n'était pas non plus de la région brestoise. L'homme avait par ailleurs posté une photo de lui sur les réseaux sociaux. 

Agé de 40 ans, Rachid El Jay est un imam controversé qui a fait polémique, notamment sur les réseaux sociaux. Et notamment un prêche filmé devant des enfants sur la musique en 2015 où il explique qu'"écouter de la musique, c'est écouter le diable. Il y a un risque qu'Allah le transforme soit en porc soit en singe". Sérieux détracteur du jihad guerrier et promoteur du vote aux élections, il est menacé de mort par l'Etat islamique régulièrement. 

Marion Dubreuil avec Xavier Allain