RMC

Des PV pour les fumeurs de cannabis: "Un gain de temps énorme", assure un gendarme

Le gouvernement souhaite sanctionner par une amende, les usagers de cannabis surpris en train de fumer par la police. Une aubaine pour Jérémy, un gendarme interrogé par RMC.

Une simple amende à défaut de dépénalisation? Le gouvernement envisage de sanctionner les usagers de cannabis par une amende comprise entre 150 et 200 euros.

Les sanctions actuelles sont trop complexes à appliquer et inefficaces estime Jérémy, gendarme dans le centre de la France. Il voit d’un bon œil un système d’amende: "La plupart du temps, si on croise un gars qui a juste un joint sur lui, on le récupère et on le jette dans l'égout le plus proche. Et le gars repart. Si on se tape la procédure, cela va être long et fastidieux pour un résultat nul", explique-t-il.

"Ça taperait dans le porte-monnaie"

"Passer en contravention, cela pourrait être quelque chose de beaucoup plus facile pour nous. Déjà ça taperait dans le porte-monnaie, donc ça ferait plus de mal à la personne, et pour nous cela serait un gain de temps énorme", assure-t-il.

Actuellement, la plupart des fumeurs de cannabis surpris par la police, vont rarement au poste: "La plupart du temps si on croise un gars qui a juste un joint sur lui on récupère on balance dans l’égout le plus proche et le gars repart", explique Jérémy.

Nicolas Ropert et Mahault Granier (avec G.D.)