RMC

Eric Zemmour lie le meurtre de Lola à sa nationalité: "Rien dans l'enquête ne permet de le dire"

Pour Reconquête, le parti d'Eric Zemmour, Lola (12 ans) a été tuée parce que française, alors que la suspecte, une Algérienne de 24 ans, était sous le coup d'une obligation de quitter le territoire français. "Rien dans l'enquête ne permet de le dire" rappelle l'avocate Marie-Anne Soubré sur RMC.

L'extrême droite s'est emparé du meurtre de Lola, 12 ans, tuée vendredi par une Algérienne de 24 ans sous le coup d'une obligation de quitter le territoire français (OQTF). Eric Zemmour, le président de Reconquête, a évoqué un "francocide", estimant que l'adolescente avait été prise pour cible car elle était française. "Lola a été tuée parce que c'est une blonde aux yeux bleus. Ce n'est pas un fait divers, c'est un fait politique", a-t-il renchéri ce jeudi matin sur RMC et BFMTV.

Une manifestation doit avoir lieu ce jeudi à l'appel de membres du parti d'extrême droite, en hommage à "toutes les victimes de francocide" pour dénoncer plusieurs autres crimes récents qui impliqueraient des individus sans-papiers.

"Victime de quelqu'un d'abominable"

"Dire qu'elle a été tuée parce qu'elle était française, parler de 'francocide' comme le fait Eric Zemmour, rien dans l'enquête ne permet de le dire pour l'instant", rappelle pourtant ce jeudi, sur le plateau des "Grandes Gueules", l'avocate Marie-Anne Soubré. "Je considère moi qu'elle n'a pas été tuée parce qu'elle était française mais parce qu'elle a été victime de quelqu'un d'abominable", ajoute-t-elle.

Les enquêteurs explorent d'ailleurs la piste d'une vengeance de la suspecte envers la mère de Lola après une dispute quelques jours avant le drame.

"Si 100% des OQTF étaient appliquées, je pourrais comprendre qu'on fasse la relation"

"Si 100% des OQTF étaient appliquées, je pourrais comprendre qu’on fasse la relation des deux", déplore Ismaël sur RMC et RMC Story. "Mais ce n’est pas le cas quand on a des Nordhal Lelandais, Patrice Allègre ou Michel Fourniret. Des faits divers malheureux, il y en a dans toutes les populations. Cette semaine, il y a un enfant de 7 ans qui a été battu à mort dans le Var par son beau-père français de souche", rappelle-t-il.

"Il ne faut pas que le fait d’être d’origine étrangère soit une circonstance aggravante. Nous sommes tous égaux devant la justice. Je peux cependant reconnaître qu’il y a un problème d’OQTF, et je trouve à Paris qu’il y a un problème d’immigration massive, mais il faut dissocier les deux problèmes car c’est malhonnête intellectuellement et immoral", ajoute l'auditeur.

"Eric Zemmour essaie de se redorer le blason"

L'avocate Marie-Anne Soubré dénonce l'utilisation du fait divers. "On ne peut pas rapprocher ça à l'immigration clandestine. On peut éventuellement lier insécurité et délinquance à l'immigration. Mais il faut arrêter de faire de ce drame une étincelle pour des choses qui peuvent être vraies par ailleurs", concède-t-elle.

"Clairement, il y a de la récupération politique avec Eric Zemmour qui essaie de se redorer le blason avec cette affaire, la ficelle est tellement grosse que tout le monde la voit", renchérit Olivier Truchot, qui estime également que la récupération politique n'est pas que l'apanage de la droite, évoquant la mort de George Floyd aux Etats-Unis.

La suspecte du meurtre de Lola, une Algérienne de 24 ans inconnue des services de police, était en situation irrégulière et faisait l'objet d'une obligation de quitter le territoire français depuis un mois .

La rédaction de RMC