RMC

Meurtre de Lola: dans le 19e arrondissement, les riverains espèrent un hommage non-politique

Plusieurs hommages sont prévus ce jeudi à Paris pour rendre hommage à la jeune Lola, retrouvée morte vendredi dernier. Deux hommages organisés par l'extrême droite. Une récupération politique dénoncée par certains riverains du quartier, qui espèrent toujours qu'une marche blanche sera organisée.

Deux rassemblements organisés par l'extrême droite ce jeudi soir à Paris, après le meurtre de la petite Lola, vendredi dernier. Un rassemblement pour "toutes les victimes" à 18h30, place Denfert-Rochereau (14e arrondissement), sous l'égide de l'Institut pour la Justice. Plusieurs personnalités dont Marion Maréchal, Nicolas Bay, Guillaume Peltier et l'ancien candidat à l'élection présidentielle Eric Zemmour ont annoncé leur présence.

De leur côté, les députés du Rassemblementnational rendront "un hommage pudique à Lola" ce jeudi soir à la même heure, devant l'Assemblée nationale, a indiqué le président par intérim du parti, Jordan Bardella.

Dans le 19e arrondissement, où le meurtre s'est déroulé et où habitaient l'adolescente et sa famille, les habitants regrettent qu'aucun rassemblement ne soit organisé dans le quartier. Des dizaines de bouquets de fleurs s'accumulent sur le trottoir de la résidence. Les yeux humides, Hamid, dont la fille connaissait bien l'adolescente, refuse de voir l'extrême droite récupérer ce drame.

“La récupération politique, il y en a toujours et ça, c’est honteux. C’est dégueulasse. On ne peut pas vis-à-vis des parents, de ce qu’il s’est passé. On ne peut pas faire ça”, indique-t-il.

Certains riverains espèrent qu'une marche blanche sera organisée

La présence d'Eric Zemmour dans le rassemblement place Denfert-Rochereau à Paris ne choque pas Isabelle. “Les politiques sont obligés de s’y mettre parce que ça touche tout le monde. On doit lui rendre un grand hommage, même si c’est à Denfert-Rochereau, pour que ces choses-là n'existent plus”, explique-t-elle. Cette voisine s'y rendra pour saluer la mémoire de la jeune adolescente. “On en est tous malade, c’est horrible”, confie-t-elle.

La mairie du 19e arrondissement de Paris ne souhaite pas organiser de marche blanche tant que la famille de Lola ne donne pas son accord. Le quartier doit lui rendre hommage, réclame Marie-Claire, une riveraine.

“Elle a encore le temps d’être organisée, la marche blanche. Mais il faudrait quand même qu’elle soit dans le quartier. Cette gamine, elle a été à l’école dans le quartier, elle a plein de copines”, indique-t-elle.

Plusieurs habitants ont, malgré tout, prévu de se rassembler ce jeudi soir autour du domicile de la famille de Lola.

Nicolas Ropert avec Guillaume Descours