RMC

50 morts noyés depuis le 1er juin: les maîtres-nageurs réclament un plan d'urgence d'apprentissage de la natation

Axel Lamotte, secrétaire général adjoint du syndicat national professionnel des maîtres-nageurs sauveteurs, a réclamé ce jeudi dans Bourdin Direct un "plan d'urgence d'apprentissage de la natation, et de construction de piscines".

50 personnes, adultes ou enfants, sont mortes noyées entre le 1er juin et le 5 juillet. C'est ce que révèle l'enquête Noyades 2018 diffusée ce jeudi par Santé publique France. On a recensé en tout 552 noyades durant cette période. De juin à septembre, il y a trois noyades par jour. Il faut dire qu'un Français sur sept déclare ne pas savoir nager en 2018, notamment chez les jeunes et les personnes âgées.

"Il faut que tous les enfants sachent nager"

C'est pourquoi les maîtres-nageurs réclament un plan d'urgence d'apprentissage de la nage, et de construction de piscines. "Il faut que tous les enfants sachent nager, exhorte ce jeudi dans Bourdin Direct Axel Lamotte, secrétaire général adjoint du syndicat national professionnel des maîtres-nageurs sauveteurs. C'est à 5-6 ans qu'on peut commencer à apprendre les techniques de nage. Il faut 10-12 leçons pour apprendre la base". En France, un enfant rentrant en 6ème sur deux ne sait pas nager. Théoriquement, pourtant, des cours de natation doivent être donnés à l'école. Mais c'est loin d'être le cas.

"il manque 5.000 maîtres-nageurs"

Le problème, c'est qu'"on manque de bassins, d'équipements neufs, de transports pour aller à la piscine…, déplore Axel Lamotte. Cela fait des dizaine d'années qu’il manque 5.000 maîtres-nageurs. C'est un scandale dans un pays avec 5 millions de chômeurs! Quand on délivre un diplôme de maître-nageur, le jeune a un travail le lendemain. Nous demandons un plan d'urgence d'apprentissage de la natation, et il faut construire des piscines".

P. G. avec J-J. Bourdin