RMC

Attaque à Paris: "Une dame a voulu rentrer dans notre restaurant mais c’était trop tard, il l’a agressée devant notre porte"

-

- - -

Une attaque au couteau s'est déroulée ce samedi soir en plein cœur de Paris. De nombreux témoins ont assisté à la terrible scène.

L'agression au couteau, revendiquée par Daesh, a fait un mort et quatre blessés, dont deux graves, ce samedi soir dans le quartier de l'Opéra, situé dans le lle arrondissement de Paris. L'assaillant, a été abattu par la police. La brigade criminelle a été saisie.

L'endroit où a eu lieu l'attaque est un quartier très fréquenté de la capitale, en plein centre-ville et à proximité de nombreux restaurants, cafés et théâtres.

"C’est là que j’ai entendu les coups de feu des policiers"

Jonathan travaille au restaurant Dochilak. Il a vu l'agresseur devant son restaurant.

"On a vu un monsieur qui etait dans les rues d’Opéra avec un couteau. Un couple se baladait devant notre restaurant et il a commencé à les agresser. Une dame a essayé de rentrer dans notre restaurant mais malheureusement c’était trop tard pour elle, il l’a agressé devant notre porte. Son copain est venu l’aider mais ensuite, l’agresseur l’a poursuivi et ça a continué dans le restaurant d’à côté. Ensuite, l’agresseur a tourné dans les rues d’Opéra. Il est revenu vers notre restaurant et c’est là que j’ai entendu les coups de feu des policiers".

Le restaurant Kintaro se trouve lui aussi dans la rue où a eu lieu l'attaque. Cet employé témoigne du mouvement de panique. "Je faisais mon travail et d’un coup, plein de gens ont accouru dans le restaurant donc il y a eu un mouvement de panique. Certains se sont mis sous les tables ou sous le comptoir enfin, là où ils pouvaient".

"Ça fait écho aux attentats du 13 novembre et là, que ça revienne, ça fait peur"

Lisa est une habitante du quartier. Elle a vu l'agresseur être abattu par les policiers. "On l’a vu arriver du passage Choiseul, les mains couvertes de sang, tenant un couteau et essayant de s’en prendre à un policier. On a vu le policier tirer. C’est très très dur. On a peur et on a de la peine pour les gens qui étaient dans les restaurants".

Alexis a 24 ans, il prenait un verre en terrasse avec sa mère lors de l'attaque. "On était dans une ambiance très festive, en train de boire un rosé en terrasse et là on entend un coup de feu. On est rentrés très très vite et on s’est confinés aux toilettes", raconte-il.

"On est ressortis deux ou trois minutes après. Il y avait les pompiers, le mec était au sol, il y avait une mare de sang. C’était choquant. Après, ils nous ont demandé de rentrer très rapidement. On est resté une heure, très éloigné des fenêtres parce qu’on avait peur, on ne savait pas vraiment ce qu’il se passait. Ça fait écho aux attentats du 13 novembre et là, que ça revienne, ça fait peur", poursuit-il, choqué.
Alice Froussard (avec C.P.)