RMC

Cinq morts après un incendie à Pau: "La piste du drame familial privilégiée"

RMC
Quatre adultes et un enfant sont décédés mardi matin dans l'incendie de leur appartement dans le centre-ville.

La piste du "drame familial" était privilégiée mardi par les enquêteurs. Quatre adultes et un enfant sont décédés mardi matin dans l'incendie de leur appartement dans le centre-ville de Pau 

"Cinq personnes dont un enfant sont décédés au cours d'un feu dans un appartement situé au 1er étage d'une résidence de quatre étages du centre ville", ont indiqué les pompiers à l'AFP, confirmant une information de La République des Pyrénées. 

Les pompiers ont été alertés vers 6H40 et ont procédé à l'évacuation de près d'une trentaine de résidents.

Selon les premiers éléments, les pompiers ont été appelés par une personne "qui ne pouvait pas ouvrir la porte de l'appartement dans lequel a eu lieu l'incendie et qui s'inquiétait car elle voyait du sang couler sur le rebord d'une des fenêtres de l'appartement", ont précisé les secours. 

"Traces de violences sur un couple"

Selon la même source, "lorsque nous sommes arrivés dans l'appartement, un canapé se consumait". C'est dans cet appartement que les quatre adultes et l'enfant, dont ni l'âge, ni le sexe n'ont été précisés, ont été découverts. 

"Tout laisse penser qu'on est sur la piste d'un drame familial", a indiqué une source policière. "Il s'agit de deux couples et d'un enfant. Le drame s'est déroulé à l'intérieur (de l'appartement). Il y a des traces de violences sur un couple et l'épouse de l'autre". Il n'y a "pas de trace de violences apparentes sur l'enfant, qui serait mort des suites de l'incendie". 

Les enquêteurs de la police judiciaire, qui a été saisie de l'enquête, cherchaient toujours à identifier les victimes, qui seraient toutes d'origine espagnole, sauf le père de l'enfant, selon une voisine. L'enfant serait âgé de deux ans.

"Il y avait deux couples dans l'appartement dont un enfant. En fait d'incendie, quelqu'un aurait mis le feu à un canapé, les voisins voyant de la fumée ce matin ont alerté les pompiers. Il semblerait qu'il y avait un différend familial qui a tourné au massacre. On ne sait rien de plus", a indiqué Jean-Paul Brin, premier adjoint à la mairie de Pau. 

Le feu, qui a mobilisé une vingtaine de pompiers, a été "rapidement maîtrisé". "Il est désormais éteint", ont précisé les pompiers. La police judiciaire a été saisie. 

X.A avec AFP