RMC

Course-poursuite à l'aéroport de Lyon: ce que l'on sait du conducteur

C'est une scène digne d'un film dont les usagers de l'aéroport Lyon Saint-Exupéry ont été témoins ce lundi 10 septembre 2018, aux alentours de 11 heures. Une voiture, poursuivie par des véhicules de police, s'est introduite sur le tarmac. Le profil du conducteur reste toujours flou.

Au lendemain de la spectaculaire course poursuite, qui a eu lieu sur le tarmac de l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry, certains s'interrogent sur la sécurité de l'aéroport: comment le suspect est-il arrivé sur les pistes?

Le suspect, âgé de 31 ans, a forcé les barrières de l'aérogare avant de se rapprocher des pistes proches du centre de rétention. Son intrusion a blessé légèrement une personne qui travaillait sur une nacelle dans l'aérogare. Empruntant un passage de service, il a ensuite franchi avec sa voiture une porte et une baie vitrée situées sur la gauche de l'entrée principale des voyageurs du Terminal 1, se retrouvant alors face à des avions.

Selon les informations de RMC, le suspect, de nationalité française, est surtout connu pour des troubles psychiatriques. Son profil est qualifié de déséquilibré par des sources proches de l'enquête. Il n'est ni connu des services de police, ni fiché ou surveillé pour radicalisation.

Mais des facteurs professionnels et personnels auraient pu l'affecter: ce Dijonnais aurait été licencié quelques heures avant de voler le véhicule qui lui a permis de se rendre à Lyon. Sa femme, avec laquelle il vit séparé, serait enceinte et sur le point d'accoucher.

Pour les enquêteurs, la piste terroriste semble donc exclue mais le parquet de Paris surveille le dossier, car l'homme aurait tenu des propos en rapport avec Allah au cours de sa cavale. Le parquet de Lyon, qui a ouvert une enquête de flagrance notamment "pour tentative de meurtre en bande organisée", confiée à la police judiciaire, ne privilégie aucune piste.

Lionel Dian avec XA