RMC

"Ils m’ont tabassé au sol": une femme accuse des policiers de l'avoir passé à tabac dans le Val-de-Marne

Oriana assure avoir reçu de nombreux coups de pieds alors qu'elle se trouvait menottée et plaquée au sol.

Le 16 décembre, il est 7h30 du matin quand Oriana sort d’un bar avec une amie. Alcoolisée, elle prend quand même le volant et a un accident. Elle est encore sur le lieu de l’accident, encore alcoolisé, quand le contrôle de la police de Créteil tourne mal, et qu’elle se retrouve au sol, d’après elle, projetée par un policier.

"J’étais par terre, j’ai mis un coup de pied par réflexe pour me défendre un peu et à partir de là ils m’ont tabassé au sol. Ils m’ont menotté, j'avais la tête contre le sol et ont commencé à me donner des coups de pieds. J’ai deux points de suture derrière la tête, les vaisseaux des yeux complètement défoncés, des bleus et des hématomes sur les bras et les jambes et j’ai également un bout de dent cassé", raconte-t-elle à LoopSider et au Parisien.

Cinq policiers portent plainte contre elle

Le médecin qui examine Oriana, lui prescrit 7 jour d’Interruption Temporaire de Travail. La jeune fille ne veut pas en rester là : "J’ai voulu porter plainte directement sur place, vu que j’étais sur place, ils n’ont pas voulu prendre ma plainte en me disant que c’était des collègues à eux et que cela pouvait être litigieux. Ils m’ont conseillé d’aller dans un autre commissariat".

Vendredi dernier Oriana fini par porter plainte devant l’IGPN. Mais les causes de ses blessures restent à déterminer, tempère auprès de RMC une source proche du dossier. Cinq policiers ont porté plainte contre la jeune fille pour violence et outrage contre personne dépositaire autorité publique.

Maxime Brandstaetter (avec G.D.)