RMC

Incendie de la Montagnette dans les Bouches-du-Rhône: un wagon défaillant à l'origine du feu

C'est un wagon présentant un système de freinage défaillant qui serait à l'origine de l'incendie qui a dévasté 1600 hectares dans le massif de la Montagnette au sud d'Avignon.

Un wagon présentant un système de freinage défaillant est bien à l'origine de l'incendie qui a parcouru plus de 1.600 hectares sur le massif de la Montagnette, au sud d'Avignon, a-t-on appris jeudi auprès du parquet de Tarascon.

Ce feu, qui est désormais fixé mais pas encore éteint, était parti le 14 juillet d'une voie ferrée entre la ville de Tarascon (Bouches-du-Rhône) et Avignon, visiblement après le passage d'un train de fret qui avait généré à plusieurs reprises des étincelles. Une enquête pour incendie involontaire avait été rapidement ouverte.

Une première expertise sur le train en question jeudi matin a permis de "confirmer qu'un wagon du train était défaillant" avec "une confirmation visuelle d'une montée en température du système de roulage qui frotte contre le patin du frein", a expliqué à l'AFP le procureur de la République de Tarascon, Laurent Gumbau.

30 wagons transportant des matières pétrolières

À partir de là, trois hypothèses se dessinent: la panne imprévisible, un défaut de système de freinage dû à un mauvais entretien ou autre, ou l'erreur humaine avec un frein trop serré mais cette dernière est "très peu probable", selon le procureur.

Ce train, composé de 30 wagons, transportait des matières pétrolières en provenance de Fos-sur-Mer, un des sites du port autonome de Marseille.

La motrice du train appartient à Fret SNCF mais il reste aux enquêteurs à déterminer à qui revient l'éventuelle responsabilité juridique: le propriétaire des wagons à ce stade non identifié, le commissionnaire du transport ou le transporteur, a encore détaillé Laurent Gumbau.

Contactée par l'AFP, Fret SNCF ne souhaitait pas commenter une enquête en cours qui va passer la semaine prochaine entre les mains d'un juge d'instruction, le procureur souhaitant ouvrir une information judiciaire sur ce dossier.

1000 pompiers mobilisés

De son côté, face à la multiplication des feux d'ampleur cet été, le président du parc naturel régional des Alpilles, voisin du massif de la Montagnette, a estimé jeudi que "les moyens en matière de Sécurité civile incendie sont dramatiquement insuffisants dans le sud de la France".

Et particulièrement "les forces aériennes actuellement disponibles ne permettent plus de répondre à une nouvelle situation de crise", s'est inquiété dans un communiqué Jean Mangion qui est également vice-président de la Fédération nationale des Parcs régionaux de France.

L'incendie de la Montagnette a mobilisé jusqu'à 1.000 pompiers et a détruit une grande partie de ce petit massif calcaire même si la surface brûlée n'a pas encore été précisément estimée par les pompiers.

G.D. avec AFP