RMC

Justice: l'heure de vérité pour Patrick et Isabelle Balkany

Un train de vie fastueux, des monceaux d'argent liquide et 4 millions d'euros d'impôts impayés selon le fisc: les élus de Levallois-Perret Patrick et Isabelle Balkany connaîtront vendredi le jugement du volet "fraude fiscale" de leur procès, dans lequel le parquet a demandé l'incarcération immédiate du maire.

Patrick Balkany dormira-t-il ce soir en prison? C'est l'enjeu de toute cette audience. Le procureur a réclamé contre lui quatre ans de prison ferme assortis d'une incarcération immédiate. Contre son épouse, quatre ans dont deux ferme, une peine aménageable. Et contre tous deux, dix ans d'inéligibilité, le maximum. La justice reproche au couple de ne pas avoir déclaré plus de 4 millions d'euros d'impôts sur le revenu et la fortune.

"Vous êtes un grand fraudeur, de tels comportements d'élus ne sont pas tolérables", avait lancé l'un des deux procureurs au maire de Levallois-Perret lors de ses réquisitions. L'accusation et le fisc avaient notamment pointé la luxueuse villa Pamplemousse de Saint-Martin, qu'Isabelle Balkany a tardivement reconnu posséder, et un somptueux riad à Marrakech, que le couple nie avoir acheté.

Un deuxième jugement attendu en octobre

Pourtant Patrick Balkany apparaît serein même s'il risque l'incarcération à l'issue du jugement "s'ils veulent que je me repose je me reposerais", a-t-il ironisé cette semaine. En cas de condamnation il annonce d'ores et déjà qu'il fera appel.

Il s'agira du premier des deux jugements attendus après le procès ultra-médiatique du printemps: pour le second volet, consacré aux délits de blanchiment et de corruption, il faudra encore patienter un mois, avec un délibéré fixé au 18 octobre.

Jean-Baptiste Bourgeon (avec P.B.)