RMC

Le Mans : un homme de 37 ans tué par balle dans un quartier sensible

Un voleur de vélo a été piégé par l'une de ses victimes à Strasbourg. Il croyait se rendre à un rendez-vous pour le vendre à un acheteur ayant répondu à son annonce sur Le Bon Coin, il a à la place été interpellé par la police (image d'illustration).

Un voleur de vélo a été piégé par l'une de ses victimes à Strasbourg. Il croyait se rendre à un rendez-vous pour le vendre à un acheteur ayant répondu à son annonce sur Le Bon Coin, il a à la place été interpellé par la police (image d'illustration). - Mehdi Fedouach - AFP

Un homme de 37 ans, est décédée au Mans, tué par balles dans un quartier sensible de la ville. L'homme était connu pour trafic de stupéfiants mais n'avait jamais fait l'objet de poursuites.

Un homme de 37 ans est mort vendredi soir des suites d'une blessure par balle au quartier des Sabalons, au Mans, a indiqué samedi le parquet de cette ville. Une enquête pour "homicide volontaire avec préméditation" a été ouverte suite à la mort de cet homme qui "n'a pas fait l'objet de poursuites pénales par le passé", précise le communiqué du procureur de la République. Cependant, selon une source policière, la "victime était connue pour trafic de stupéfiants."

Les motivations inconnues

Jointes vendredi soir par des "riverains alertés par des coups de feu", les forces de l'ordre "ont découvert un homme à terre, blessé par balle" sur une place dans le quartier sensible des Sablons, en périphérie de la ville, précise le parquet. Transporté à l'hôpital du Mans, cet homme "de nationalité étrangère en situation régulière" est décédé dans la soirée :

"Malgré l’intervention très rapide des secours, et le transport de cet homme jusqu’à l’hôpital du Mans, celui-ci est décédé en fin de soirée"

Les motivations de cet homicide sont "à cette heure inconnues", selon le parquet. Une enquête pour homicide volontaire avec préméditation a été ouverte, et confiée, "en co-saisine, au commissariat de police du Mans ainsi qu’à la Direction de la Police Judiciaire d’Angers".

MM avec AFP