RMC

Metz : 12 clandestins s'échappent du centre de rétention après un début d'émeute

Le centre de rétention de Metz en 2009

Le centre de rétention de Metz en 2009 - AFP

Douze personnes détenues au centre de rétention administrative de Metz-Queuleu, sont parvenus à s'enfuir mercredi soir après en utilisant un crochet artisanal et escaladant une clôture d'enceinte.

Une évasion collective rocambolesque s’est déroulée mercredi soir au centre de rétention administrative de Metz. Douze personnes sont parvenues à prendre la fuite, selon les informations recueillies par RMC.

Vers 21 heures, les policiers ont dû faire face à une forte agitation et un début d’émeute au sein du CRA de Metz-Queuleu. Ce n’est qu’une heure plus tard, une fois le calme revenu grâce à l’arrivée de renforts, qu’ils sont parvenus à faire le décompte des personnes retenues. Ils se sont alors rendu compte que douze d’entre eux manquaient à l’appel.

Un fugitif rattrapé et hospitalisé après une lourde chute

Après visionnage des enregistrements des caméras de surveillance, les policiers ont découvert comment ces étrangers ont réussi à s’échapper, en exploitant une faille de sécurité. Grâce à un crochet artisanal qu’ils ont eux-mêmes confectionnés, ils ont pu ouvrir la serrure d’un portillon de sécurité qui avait une plaque de protection d’un seul côté. Les fugitifs ont ensuite escaladé une clôture d’enceinte avant de s’échapper.

Seul l’un d’eux a été rattrapé, s’étant blessé en faisant une lourde chute. Il a été hospitalisé. Les autres – huit Algériens, deux Marocains et un Libyen – sont activement recherchés. Certains d’entre eux sortaient de prison et étaient en attente d’expulsion, d’autres avaient été arrêtés dans le cadre d’enquêtes pour vol ou violences.

Guillaume Biet