RMC

Meurtre de Magali Blandin: le troublant scénario de cinéma écrit par son mari dix ans auparavant

DOCUMENT RMC - Connu pour ses ambitions cinématographiques, Jérôme Gaillard a écrit, il y a une dizaine d’années, un scénario pour le moins surprenant.

Du nouveau dans l’affaire Magali Blandin, cette éducatrice spécialisée bretonne de 42 ans, retrouvée morte dans un bois. Son mari Jérôme Gaillard, son mari a finalement avoué en fin de semaine dernière aux enquêteurs l’avoir tuée. 

Plus d'un mois après la disparition de la mère de famille de quatre enfants, son mari a avoué l'avoir tuée à coups de batte de baseball, sur fond de "complot criminel".

Il a également indiqué l’emplacement du corps de sa femme, enterrée dans un bois à quelques kilomètres seulement du domicile familial. Depuis sa mise en examen pour meurtre par conjoint samedi dernier, on en sait un petit peu plus sur le profil de Jérôme Gaillard.

Un homme très intelligent, immensément cultivé selon des proches

RMC a pu rentrer en contact avec des proches du couple qui décrivent un homme très intelligent, immensément cultivé, très affecté aussi par le départ de Magali du domicile familial en septembre dernier.

Mais ces derniers dressent également le portrait d’un homme manipulateur. Un homme qui sait manier la colère autant que la compassion.

"Ego Sum": ce troublant scénario qui ressemble à la réalité

Encore plus troublant, connu pour ses ambitions cinématographiques, Jérôme Gaillard écrit, il y a une dizaine d’années, un scénario pour le moins surprenant.

Nommé "Ego Sum", "je suis" en Latin. Il y raconte la vie d'un père de famille modèle qui se transforme en tueur. Scène marquante : celle où le personnage principal tue une femme d’un coup violent avant de cacher le corps dans les bois...

Scénario déroutant, lorsque l’on sait que Jérôme Gaillard a avoué avoir tué sa femme dans des conditions similaires.

A l'été 2020, Magali Blandin, éducatrice spécialisée, annonce à son mari qu'elle va prendre un compte en banque personnel, décision qui tend les relations dans ce couple qui a quatre enfants et qui s'est marié en 2003 après s'être rencontrés en 1996. 

Le 2 septembre au soir, lors d'une discussion animée, "elle dit qu'il soulève le banc et qu'elle tombe sur les fesses en arrière" et décide de quitter le domicile. Le lendemain, elle dépose plainte à la brigade de Montauban-de-Bretagne et le mari, qui n'a pas d'antécédent judiciaire pour violences, est placé en garde à vue, tandis que les quatre parents du couple seront entendus.

Les quatre enfants du couple, âgés de 4, 7, 12 et 14 ans, avaient été placés en urgence le 5 mars. 

Maxime Levy (avec J.A.)