RMC

"Nous ne ferons plus d'interpellation": la menace d'un syndicat policier à Christophe Castaner

Le syndicaliste dénonce les propos de Christophe Castaner sur la police et notamment l'interdiction de la technique de l'étranglement pour les interpellations.

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner reçoit ce jeudi et vendredi les syndicats de police. Un mot d'ordre, l'apaisement. En effet, le ministre va chercher à calmer la colère des policiers. Une colère qui s'est amplifiée depuis lundi et les déclarations de Christophe Castaner sur les violences policières.

Il défendu la "tolérance zéro" contre le racisme dans les rangs de la police et interdit plusieurs techniques d'interpellation, comme la "clé d'étranglement". Un désaveu que n'accepte pas Yves Lefebvre, secrétaire général d'Unité SGP FO.

“Les policiers ont vraiment le sentiment d’avoir été lâchés par leur ministre de l’Intérieur. Christophe Castaner a cédé à la vindicte populaire, et aujourd’hui il retire une technique d’intervention et d’interpellation qui est complètement nécessaire et on ne peut pas faire sans. Il veut à priori nous annoncer la généralisation du pistolet à impulsion, nous, on veut d’abord qu’il soit testé. 
Si jamais Christophe Castaner ne nous entend pas cet après-midi, on va durcir le ton. J'appellerai ni plus ni moins à ne plus faire d’interpellation”, indique le syndicaliste sur RMC. 
La rédaction de RMC