RMC

Nouvelles grenades, médiateurs, LBD: comment la police s'est préparée au retour des "Gilets jaunes"

Les "Gilets jaunes" prévoient des manifestations partout en France. La police a changé quelques méthodes par rapport aux derniers rassemblements qui ont parfois été ponctués de tensions.

Le retour des "Gilets jaunes" partout en France. Des manifestations sont prévues dans plusieurs villes. Le préfet de Police de Paris rappelle que les manifestants doivent respecter les gestes barrières, avec le masque obligatoire et appelle aussi au calme. Des nouvelles mesures ont été prévues pour éviter tout débordement.

L'usage de LBD par les forces de l'ordre sera mieux encadré. Vendredi, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a dévoilé la nouvelle doctrine de maintien de l'ordre qui entre en vigueur dès ce samedi. Concrètement, chaque tir de lanceur de balles de défense sera soumis à l'accord d'un superviseur. 

>>> A LIRE AUSSI - Croyez-vous encore aux Gilets jaunes ? Les débat des GG

Des médiateurs seront déployés dans la manifestation

Une règle déjà observée chez les gendarmes mobiles et les CRS et qui s’appliquera surtout aux BRAV ou aux agents de la BAC venu renforcer le dispositif de maintien de l’ordre.

Et ce n'est pas tout, d'autres mesures comme des grenades moins puissantes et le recours à des médiateurs pour apaiser les esprits ont été annoncées.

La grenade à main de "désencerclement" va donc être remplacée par un modèle plus sûr. Dès demain les policiers utiliseront une grenade moins puissante et offrant moins de projection en hauteur lorsqu’elle explose. "Sur ce modèle le bouchon ne saute plus, c’est ce qui causait parfois des blessures", explique un policier.

Enfin des médiateurs seront déployés dans la manifestation. Des policiers qui tenteront de nouer le dialogue avec les manifestants afin d’apaiser les esprits et d’éviter les violences.

Jean-Baptiste Bourgeon (avec J.A.)