RMC

Prison de Condé-sur-Sarthe: un détenu radicalisé poignarde grièvement deux surveillants

Un prisonnier a agressé deux surveillants au couteau mardi matin dans la prison de Condé-sur-Sarthe dans l'Orne.  Le détenu, lui, est toujours retranché.

Il était 9h45 mardi matin: un détenu de la maison centrale de Condé-sur-Sarthe, dans l'Orne, a attaqué deux gardiens de la prison, les blessant plus ou moins grièvement.

Les deux fonctionnaires ont été évacués et sont actuellement hospitalisés à Alençon. D'après nos informations, ce détenu de droit commun de 27 ans est "toujours retranché avec sa femme" dans l'unité de vie familiale de la prison.

C'est là où il a agressé ce matin les deux surveillants au visage et à l'abdomen avec une arme artisanale, un couteau en céramique, selon les premiers éléments. Il a crié "Allah Akhbar", d'après plusieurs sources pénitentiaires. L’un des agents a été plus grièvement atteint. Ils ont été immédiatement pris en charge, et conduits vers l’hôpital ; leur pronostic vital n’est pas engagé, selon un communiqué de presse du ministère de la Justice.

Le surveillant plus grièvement blessé, "éventré", "est au bloc pour une intervention chirurgicale après un scanner", a ajouté le syndicaliste. Selon la police, il est blessé au thorax.

L'autre surveillant a été blessé au visage, selon la police. Selon FO, il a été touché à la mâchoire, au visage et dans le dos.

Belloubet dénonce une "attaque terroriste"

Ce détenu est particulièrement connu de l'administration pénitentiaire. Il purge actuellement une peine de 30 ans de réclusion criminelle pour arrestation, enlèvement, séquestration suivi de mort et vol avec arme. Au cours de sa détention, il avait également été condamné pour "apologie du terrorisme". Il est considéré comme très dangereux, d'après plusieurs sources pénitentiaires.

La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'enquête. La ministre de la Justice Nicole Belloubet a qualifié d'"attaque terroriste" cette agression au couteau, assurant qu'"il faudra tirer toutes les conséquences de cette attaque terroriste".

La garde des Sceaux a diligenté une "inspection" dans cette prison qui est, selon elle, l'un des deux établissements les plus sécurisés du pays.

Marion Dubreuil avec Xavier Allain