RMC

Serge Dassault: un caractère bien trempé et des affaires compromettantes

Serge Dassault, 93 ans a succombé à une défaillance cardiaque lundi après-midi dans son bureau du Rond-Point des Champs-Elysées. L'industriel, homme d'affaires, patron de presse était aussi impliqué dans plusieurs affaires judiciaires.

Un capitaine d'industrie, un patron de presse, un homme politique... Toute une partie de la France politique et économie rend hommage à Serge Dassault, mort à l'âge de 93 ans d'un malaise cardiaque dans son bureau.

L'homme d'affaires, c'était un caractère bien trempé et des affaires compromettantes. Côté justice, Serge Dassault était aussi impliqué dans plusieurs affaires judiciaires.

Les règles établies, le langage diplomatique très peu pour lui. Habitué à ce qu'on lui obéisse au doigt et à l'oeil, Serge Dassault ne supportait pas qu'on lui résiste. Pour lui, peu importe les moyens pourvu qu'il atteigne l'objectif. 

"Maire impliqué"

Le milliardaire avait ainsi été condamné en février 2017 pour avoir caché au fisc français, pendant quinze ans, des comptes à l'étranger. Il devait être rejugé à partir du 6 juin. En 2014, il est mis en examen dans une enquête sur des soupçons d'achat de votes à Corbeil-Essonnes en faveur de Jean-Pierre Bechter en 2009 et 2010. 

Totalement illégal, mais l'homme d'affaires ne voyait pas le mal puisqu'il était un "maire impliqué". Il participait, par exemple, au conseil d'administration des missions locales de sa ville.

Ratrappé par la justice et devenu inéligible, Serge Dassault a placé à la tête de la mairie un fidèle mais a continué à apparaître sur les affiches électorales. Il a même gardé un bureau à la mairie.

Grand officier de la Légion d'honneur depuis 2004, cet amoureux de la chasse était la quatrième fortune française en 2018, selon un classement Forbes. 

Annabel Roger et X.A