RMC

"Tout le monde est outré": après la fausse disparition de Lisa, l'incompréhension demeure dans son lycée

Plus d’une semaine après la disparition pendant 24 heures de Lisa, la jeune joggeuse retrouvée saine et sauve mardi dernier à Sablé-sur-Sarthe, son mensonge interroge dans son lycée où elle n'est toujours pas retournée.

Par la baie vitrée entrouverte de sa maison le père de Lisa se confie rapidement: "C’est très difficile pour nous, on a besoin de se reconstruire, ça va prendre du temps". Dans le petit lotissement seul Frederic un voisin accepte d’ouvrir son portail pour partager son inquiétude: "C'est désolant pour les parents. C'est eux qui vont trinquer à cause de leur fille pour une connerie qui aurait pu s'arrêter avant. C'est désolant", répète-t-il.

Dans le lycée de la jeune fille régulièrement quadrillé par les gendarmes, sa disparition puis son mensonge sont au centre des conversations: "Ça tourne beaucoup, on en parle tous un peu de notre côté", assure une lycéenne. "On est dans l'incompréhension totale, on essaie de savoir et comprendre, on s'est tous inquiétés", ajoute une autre.

>> A LIRE AUSSI - Joggeuse retrouvée en Mayenne: les zones d'ombres autour de l'emploi du temps de Lisa au cœur de l'enquête

"Tout le monde est outré de la situation"

Plusieurs lycéens l’affirment, Lisa n’est pas retournée en classe depuis la semaine dernière. Un retour en classe qui pourrait poser problème explique ces élèves: "Je pense que pour elle ça doit être compliqué. Si elle revient, il risque d'y avoir beaucoup d'harcèlement, on sera beaucoup derrière elle", craint une lycéenne. "Tout le monde est outré de la situation et le fait qu'elle a assuré 24h après avoir été retrouvé dans Sablé, que c'était un mensonge. Mensonge ou pas, peu importe pour le maire de Saint-Brice la commune de Lisa qui espère que le calme revienne dans le village.

La disparition de Lisa avait été signalé par ses parents lundi vers 19h, ne la voyant pas revenir de son footing habituel. L'adolescente était réapparue les vêtements déchirés et avec des traces de sang sur ses habits 24 heures après à Sablé-sur-Sarthe à une dizaine de kilomètres du lieu de sa disparition. Elle avait dans un premier temps assuré aux gendarmes avoir été enlevé par deux personnes évoquant notamment une camionnette verte avant d'avouer avoir menti.

>> A LIRE AUSSI - Joggeuse de Mayenne: ce que Lisa a révélé aux enquêteurs

Jean-Baptiste Bourgeon et Maxime Lévy (avec Guillaume Dussourt)