RMC

Victime de violences conjugales, Virginie est sortie du silence sur Twitter: "J'ai peur pour moi, pour les enfants"

Virginie, menacée et violentée par son ex-conjoint, a lancé un appel à l'aide sur les réseaux sociaux, lassée de voir ses plaintes classées sans suite. Elle témoigne ce mardi matin sur RMC.

Victime de violences conjugales et lassée de ne pas avoir de réponse de la justice, Virginie a lancé un SOS sur les réseaux sociaux en fin de semaine dernière. Depuis deux ans, elle a déposé plusieurs plaintes contre son ex-conjoint pour violences et menaces sans obtenir de suites judiciaires.

Aujourd'hui, Virginie interpelle Marlène Schiappa, le ministère de la justice et la préfecture de police des Bouches-du-Rhône pour les alerter sur sa situation.

"Ce n'est pas un acte isolé. J'ai peur"

C'est donc le désespoir qui a conduit Virginie a créer un compte Twitter pour dénoncer sa situation. Vendredi dernier, elle a une nouvelle fois déposé plainte contre son ex-compagnon. La cinquième en deux ans pour dénoncer des violences et des menaces.

"Il s'en est pris à moi avec un coup de poing entre les yeux. Une fois, vers minuit, il a essayé de forcer l'entrée de mon appartement, il tambourinait à ma porte. Ce n'est pas un acte isolé. J'ai peur pour moi, pour les enfants. J'ai quand même une grosse crainte..."

Plaintes classées sans suite: "Il me narguait encore de plus belle..."

Seule réponse judiciaire jusqu'à aujourd'hui: un simple rappel à la loi pour son ex-conjoint en avril 2017. Et des classements sans suite.

"Comme un coup d'épée dans l'eau quoi. Il me narguait encore de plus belle en disant que de toutes façons je ne pouvais rien faire contre lui. J'ai eu un profond sentiment de dégoût."

"Ce que j'attends de la justice c'est qu'il paye pour ce qu'il a fait"

Virginie a même accusé son ex-compagnon d'avoir frappé leur deux enfants, certificat médical à l'appui. Ses demandes de protection n'ont pas abouti.

"Que je porte plainte ou pas, de toutes façon, ça n'aboutissait pas donc j'ai baissé les bras en me disant qu'il n'y avait personne qui allait pouvoir nous aider. Ce que j'attends de la justice, c'est qu'il paye pour ce qu'il a fait."

Depuis son appel à l'aide sur les réseaux sociaux. Virginie a été contactée par l'équipe de Marlène Schiappa. Elle espère enfin obtenir une protection et la garde exclusive de ses enfants. 

Marion Dubreuil (avec James Abbott)