RMC

Voiture-bélier à Sept-Sorts: "C'était un cauchemar"

Une adolescente de 13 ans a été tuée ce lundi soir à Sept-Sorts en Seine-et-Marne par une voiture qui a foncé sur une pizzeria. Treize autres personnes ont été blessées. Patrice était sur les lieux quelques minutes après le drame.

Ce lundi soir, une voiture a foncé dans une pizzeria à Sept-Sorts en Seine-et-Marne. Une jeune fille de 13 ans a été tuée, 13 autres personnes ont été blessées. Le chauffeur a été interpellé immédiatement après son acte, pour lequel la piste terroriste est pour l'instant écartée.

Béatrice dînait ce soir-là dans la pizzeria. Très choquée, elle a immédiatement appelé sa sœur. Le mari de celle-ci, Patrice, s'est alors rendu sur place. Il témoignait ce mardi matin dans Bourdin Direct. Mes pensées vont aux parents de la victime. L'émotion est là, je suis très choqué. "Quand je suis arrivé, les forces de l'ordre étaient là, ils avaient interpellé l'individu. Voir autant de véhicules de secours, de forces de l'ordre, entre toutes ces sirènes sur cette toute petite zone d'activité, c'était un cauchemar. Cauchemardesque", raconte-t-il.

Il décrit la peur ressentie par sa belle-sœur: "Elle était en panique. Son fils Tristan, qui est un ancien agent de sécurité, quand il a entendu la voiture entrer dans la véranda a pris sa mère sous son épaule et a fait sortir les gens par une issue de secours. Quand j'ai vu ma belle-sœur elle tremblait de partout. On est dans un autre monde quand on vit ça".

"On attend des explications"

Patrice dit aussi "attendre les explications du suspect". L'homme, né en 1985, a déclaré "avoir tenté de mettre fin à ses jours sans succès, dimanche. Il aurait décidé de recommencer de cette manière-là", a déclaré une source judiciaire.

Une manière de marquer les esprits explique la psychothérapeute Hélène Romano: "Ce sont souvent des personnes qui veulent marquer les survivants, marquer la société. Leur suicide ne passe pas inaperçu. Vous vous suicidez tout seul chez vous, ça ne va pas marquer les informations, la société. Mais se suicider en précipitant votre voiture dans une pizzeria, ça va marquer les esprits. Très souvent ce sont des personnalités fragiles au niveau narcissique qui ont besoin des autres pour mourir".

Lors de son point presse, le procureur adjoint a annoncé l'ouverture d'une enquête de flagrance pour homicide volontaire avec arme, tentative d'homicide volontaire avec arme et conduite sous l'emprise de produits stupéfiants. Ni arme, ni dispositif dangereux n'ont été retrouvés dans le véhicule du suspect.

P.B.