RMC

19 ministres millionnaires: le gouvernement n'a jamais rassemblé autant de riches

Dans le gouvernement d'Elisabeth Borne, 19 des 43 ministres sont millionnaires comme le révèle la déclaration de patrimoine publiée vendredi par La Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Une statistique qui fait bondir les "Grandes Gueules".

C'est presque un record. Le gouvernement de 2022 est plus riche que celui de 2017. On recense en son sein 19 ministres millionnaires sur 43 comme le révèle la déclaration de patrimoine des ministres, ministres délégués et secrétaires d'Etat publié vendredi par La Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP).

Ainsi, la Première ministre Élisabeth Borne, polytechnicienne et ancienne patronne de la RATP notamment, a déclaré être propriétaire de deux appartements, à Paris et dans les Hauts-de-Seine pour une valeur totale de 1,3 million, dont plus de 50.000 euros encore dus à la banque. Elle dispose en outre de plusieurs assurances-vie d'un montant cumulé supérieur à 250.000 euros et d'une Citroën évaluée à 10.780 euros.

Un patrimoine de 10,6 millions d'euros pour le ministre le plus riche

Mais la cheffe du gouvernement n'est pas la plus riche. Loin de là. Ainsi Franck Riester, le ministre chargé des Relations avec le parlement, possède un patrimoine de 10,6 millions d'euros dont un appartement de 55 m2 à Paris, un garage automobile, et plusieurs locaux commerciaux. Amélie Oudéa-Castéra ministre des Sports, possède elle un patrimoine de 6,5 millions d'euros dont un pendentif de 12.600 euros et près de 2 millions d'euros d'actions Axa.

La ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, est propriétaire pour moitié de deux appartements parisiens, elle possède près de 400.000 euros d'assurance-vie et 1,1 million d'euros répartis sur plusieurs comptes épargne.

"Une réalité déconnectée du quotidien des Français"

De jolies déclarations de patrimoine qui ont provoqué l'ire des "Grandes Gueules" ce mardi: "On demande tous les jours aux Français d'être exemplaires et ces personnes vivent dans une réalité déconnectée du quotidien des Français", déplore Kaouther Ben Mohamed sur RMC et RMC Story. "Moi je veux dans ce gouvernement des gens qui savent de quoi ils parlent quand ils évoquent les Français pour prendre des mesures adaptées", appelle-t-elle.

"Agnès Firmin Le Bodo (la ministre déléguée chargée de l'Organisation territoriale et des Professions de santé, ndlr) déclare 6 millions d'euros de patrimoine et elle nous demande de faire des efforts", peste de son côté le médecin Jérôme Marty. "C'est une collègue pharmacienne d'officine qui fait de la politique depuis 1983 et ce n'est pas avec sa profession de base qu'on a 6 millions d'euros de patrimoine", ajoute le praticien. "Mais manifestement, la politique lui a fait gagner de l'argent", conclu-t-il.

Quand la déclaration de patrimoine fait tomber des ministres

Pour l'avocat Charles Consigny ancien candidat LR aux législatives, il y a surtout "un manque de diversité": "Je n'ai rien contre ceux qui gagnent de l'argent mais je constate que sous Macron, il y a une déconnexion patente. Je pense que le niveau de fortune des ministres renforce leur déconnexion. C'est dommage parce qu'en 2017, Macron avait essayé d'ouvrir l'Assemblée nationale à tout le monde", déplore l'avocat.

Il y a quelques semaines, c'est l'imminence des déclarations de patrimoine à la HATVP qui avait accéléré la démission du gouvernement de la ministre déléguée aux Collectivités locales, Caroline Cayeux. La haute autorité a fini par saisir la justice pour "une évaluation mensongère" du patrimoine de Caroline Cayeux, ainsi que pour "fraude fiscale", ce que l'ex-ministre conteste.

G.D.