RMC

"Abruti", "bouffon": Cyril Hanouna insulte le député Louis Boyard en direct, tollé chez LFI

La France insoumise a saisi l'Arcom, l'ex-CSA après un échange houleux entre le député LFI Louis Boyard et le présentateur de C8 Cyril Hanouna sur le plateau de "Touche pas à mon poste" jeudi. Le présentateur s'est énervé insultant à plusieurs reprises le député qui venait d'accuser le patron de la chaîne Vincent Bolloré, de contribuer à l'appauvrissement de l'Afrique.

La tension est montée d'un coup jeudi soir sur le plateau de Touche pas à mon poste. Le présentateur de C8 Cyril Hanouna s'est emporté face au député de la Nupes Louis Boyard, ancien sociétaire des "Grandes Gueules" et également ex-chroniqueur de TPMP.

Alors que les invités débattaient du sort du navire Ocean Viking et ses 254 réfugiés, l'Insoumis Louis Boyard, également ex-chroniqueur chez TPMP, en a profité pour porter dans la discussion le cas de Vincent Bolloré, propriétaire de Canal+ et de C8, en évoquant l'impact de ses affaires économiques en Afrique: "Les cinq personnes les plus riches, ce sont les mêmes qui appauvrissent la France et l’Afrique. Et je vais vous donner l’exemple de Bolloré qui a déforesté le Cameroun", a lancé le député.

Des propos qui ont scandalisé Cyril Hanouna, qui est monté au créneau pour défendre son patron: "Qu'est-ce que tu viens foutre ici, t'es là pour faire le malin. Espèce d'abruti, si t'es député c'est grâce à nous, va dans un groupe où t'as plus de liberté, à l'Assemblée dès que tu parles ils te ferment ta gueule (sic). T'es une merde. T'es venu faire un coup d'éclat", a-t-il lancé à l'élu dans le brouhaha général.

"T'es un irresponsable et tu fais du mal à la France Cyril, ça ne devrait pas être un coup d'éclat que de critiquer ton patron sur ta chaîne", a répondu Louis Boyard. "Moi je ne crache pas dans la main qui me nourrit", a reconnu Cyril Hanouna avant d'inviter Louis Boyard à faire de même en assurant l'avoir nourri.

"La France prend un tournant inquiétant", a réagi Louis Boyard

Le député en a profité pour accuser Cyril Hanouna de faire monter le racisme et de faire le jeu d'Eric Zemmour: "J'ai toujours défendu le racisme" (sic), a-t-il répondu. "Redescends de trois étages Louis Boyard, t’es député mais t’étais chroniqueur ici donc calme-toi", a ajouté Cyril Hanouna avant que le député ne décide de quitter le plateau sous les huées de la foule.

"Cyril Hanouna vient de m’insulter pour avoir critiqué Bolloré, propriétaire de sa chaîne. Cyril Hanouna est aussi irresponsable avec la liberté d’expression qu’avec l’extrême droite. La France prend un tournant inquiétant", a réagi Louis Boyard dans la foulée sur Twitter.

"Cette séquence avec Louis Boyard est bien la preuve que sur TPMP on peut tout dire, et inviter tout le monde. Si même les députés veulent faire du buzz maintenant…Où va t-on? Va prendre une camomille mon Louis et va t’acheter un costume", a répondu dans la foulée sur le même réseau Cyril Hanouna.

L'Arcom se saisit du dossier

Une séquence hallucinante qui a poussé La France insoumise à saisir l'Arcom, l'Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique, l'ex-CSA: "Ce qu'il s'est passé sur TPMP est gravissime. Personne ne dit "ferme ta gueule" à un député de mon groupe. Pas même Cyril Hanouna et les laquais de Vincent Bolloré. Nous saisissons l'Arcom, nous ne nous tairons pas", a annoncé sur Twitter Mathilde Panot la présidente du groupe La France insoumise à l'Assemblée nationale.

Ce vendredi, l'Arcom a annoncé à l'AFP se saisir du dossier: "Nous sommes saisis et nous allons examiner la séquence au regard des obligations de l'éditeur", a indiqué le gendarme de l'audiovisuel à l'AFP.

"Qu'est ce qu'un député va faire sur ce plateau?"

"C’est lamentable", a déploré ce vendredi sur le plateau des "Grandes Gueules" Kaouther Ben Mohamed. "On a assisté au pire de l’opportunisme politique et de l’animateur d’un média qui ne se maîtrise plus en direct. On a eu le pire de ces deux professions. Ce n’est pas ça la France. Cyril Hanouna ne doit pas parler comme ça mais Louis Boyard ne doit pas se comporter comme ça. Il a une morale à géométrie variable", a-t-elle ajouté sur RMC et RMC Story.

"Un animateur insulte devant des millions de personnes un élu de la République. Je me suis déjà violemment ‘clashé’ avec Louis Boyard mais il y a des barrières à ne pas franchir", a renchérit dans la foulée Mehdi Ghezzar.

"Je suis dans le traumatisme", ajoute sur le plateau d'Estelle Midi Perico Legasse qui déplore de son côté l'attitude du député. "Je ne pense pas que les soldats de Verdun soit morts au front pour que la République française ait une émission de télé où un député va faire ce genre de prestation".

"Qu’est-ce que ce député va faire sur ce plateau ? C’est de sa faute, quand on va dans un truc de merde, on récolte de la merde. Il a un statut à tenir, l’émission d’Hanouna c’est le degré zéro, la déchéance totale de la télévision française. Quand on va dans l’arène avec les lions et les chiens, c’est normal qu’on se fasse mordre", estime Perico Legasse.

Les dossiers africains de Vincent Bolloré

Vincent Bolloré, le président du groupe Canal+ et propriétaire des chaînes C8 et CNews notamment, est poursuivi dans plusieurs affaires en Afrique en raison des activités économiques de son groupe. En 2021, le groupe Bolloré avait accepté de payer une amende de 12 millions d'euros à la justice française reconnaissant avoir favorisé la réélection du président togolais Faure Gnassingbé en lui sous-facturant des services de communication.

Le milliardaire français et son groupe sont également poursuivis par 145 Camerounais devant la justice française qui dénoncent les conditions d'exploitation de l'huile de palme dans le pays.

La rédaction de RMC