RMC

Biodiversité: le cri du cœur de Nicolas Hulot à l'Assemblée nationale

PRÉSIDENT MAGNIEN - Ce mercredi, à l'Assemblée nationale, Nicolas Hulot a réclamé, un "sursaut d’indignation" pour défendre la faune et la flore de la planète, déplorant le fait que la biodiversité, "tout le monde s’en fiche".

Le coup de gueule du jour est à attribuer à Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique. Au milieu de cette actualité politique, judiciaire et sociale très chargée, Nicolas Hulot a sûrement l'impression que ses dossiers passent au second plan alors il a haussé le ton, ce mercredi, à l'Assemblée nationale. 

Il a voulu faire comprendre les enjeux, dont les responsables politiques doivent faire face, par rapport à la biodiversité: "30% d’oiseaux en moins en quelques années, 80% d’insectes en moins à l’échelle européenne, le dernier grand mâle rhinocéros blanc du nord de l’Afrique a disparu. Moi ça ne me provoque pas de la peine, pas de la colère, mais de la honte, de la honte de savoir que, derrière la sixième extinction, la biodiversité, la responsabilité, c’est nous", a déclaré le ministre de la transition écologique devant les députés.

"Je veux un sursaut d'indignation"

Le ministre de la transition écologique a poursuivi son discours: "Je vous le dis, tout seul, je n’y arriverai pas", a-t-il ajouté. "Oui je vais vous présenter un plan biodiversité dans les semaines qui viennent, qui va succéder à la stratégie de la biodiversité, mais très sincèrement, tout le monde s’en fiche, à part quelques-uns", a regretté le ministre. "Je veux simplement avoir un sursaut d’indignation et de réaction", a-t-il insisté.

B.M avec Bourdin Direct