RMC

Clearstream: Dominique de Villepin une nouvelle fois relaxé

Dominique de Villepin.

Dominique de Villepin. - -

La cour d'appel de Paris a confirmé ce mercredi matin la relaxe de Dominique de Villepin dans l'affaire Clearstream. Il était accusé d'avoir conspiré contre Nicolas Sarkozy, en 2004.

La cour d'appel de Paris a confirmé ce mercredi la relaxe de l'ex-Premier ministre Dominique de Villepin, soupçonné d'avoir conspiré en 2004 contre Nicolas Sarkozy avec de fausses listes de comptes bancaires de la société Clearstream. La justice a confirmé le jugement rendu en première instance en 2010, malgré l'avis du parquet qui demandait 15 mois de prison avec sursis pour complicité de dénonciation calomnieuse.

La cour condamne en outre pour dénonciation calomnieuse les deux autres protagonistes de l'affaire, l'ex-vice-président d'EADS, Jean-Louis Gergorin, à 3 ans de prison dont 30 mois avec sursis et l'informaticien Imad Lahoud à 3 ans de prison dont 18 mois avec sursis. A la sortie de l'audience, Dominique de Villepin a « salué l'indépendance de notre justice » face « aux pressions politiques ».

La Rédaction