RMC

Comment Marion Maréchal-Le Pen envisage de garder un pied en politique

-

- - GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

INFO RMC - Selon nos informations, Marion Maréchal-Le Pen proposerait d’être suppléante de Hervé de Lépinau, son actuel suppléant à l’Assemblée nationale, dans la 3ème circonscription du Vaucluse. Afin de ne pas perdre cette circonscription symbolique, elle serait donc prête à faire campagne à ses côtés.

"Raisons personnelles et politiques". Voilà comment Marion Maréchal-Le Pen, cheffe de l'opposition FN au Conseil régional de PACA et députée du Vaucluse, justifie son retrait de la vie politique, reconnaissant tout de même que sa décision constitue "un déchirement affectif". Pour autant, selon nos informations, la benjamine de l'Assemblée nationale, ne tire pas définitivement un trait sur la vie politique, ni sur le Front national. En effet, elle devrait faire campagne pour les élections législatives au côté du candidat frontiste de sa circonscription.

Plus précisément, elle propose d’être suppléante de Hervé de Lépinau, son actuel suppléant à l’Assemblée, dans sa propre circonscription (la 3ème du Vaucluse). Sauf que, pour l’instant, de Lépinau est investi sur la 5ème circonscription. Il faut donc que le parti tranche mais, à l'heure actuelle, c’est la solution qui est sur la table. Objectif: ne pas perdre cette circonscription symbolique. Pour cela, Marion Maréchal-Le Pen serait donc prête à faire campagne avec Hervé de Lépinau.

Plusieurs grandes entreprises cherchent à l'embaucher

Si elle n'envisage donc pas un retrait définitif de la vie politique, la nièce de Marine Le Pen compte se rapprocher du monde de l'entreprise. "Je pense que l’époque des politiciens déconnectés du réel avec des décennies de mandat électif derrière eux est révolue. Si nous voulons rendre ses lettres de noblesse à la Politique, il faut prouver aux Français qu’il existe aussi des élus libres et désintéressés refusant de s’accrocher coûte que coûte à leur statut et à leurs indemnités", écrit-elle dans une lettre publiée ce mercredi dans Vaucluse Matin-Le Dauphiné Libéré

C'est sans doute pour cela qu'elle exprime son amour pour le monde de l'entreprise: "J'aspire à y travailler". Selon nos informations, plusieurs grandes entreprises lui ont déjà fait des propositions. Elle serait sur le point de trancher mais ce serait pour occuper un poste dans les secteurs de la communication, du marketing et des relations publiques.

M.R avec Jean-Baptiste Durand