RMC

Députés épuisés, équipes de Macron surmenées: "Ils se sont mis la pression"

-

- - -

Selon une enquête d'Europe 1, les conseillers d'Emmanuel Macron sont au bord du surmenage. Certains sont au bord du burn-out, d'autres affirment qu'ils sont prêts à sacrifier leur couple pour le président de la République? Fin novembre déjà, les députés LREM étaient gagnés par un gros coup de fatigue. Analyse de la situation avec la spécialiste du burn-out Florence Benichoux.

Florence Benichoux est directrice générale de Better Humain, une société de conseil sur la santé et la qualité de vie au travail, spécialiste du burn-out et de sa prévention.

"Les nouveaux députés et ceux qui entourent Macron sont plutôt jeunes et quand on arrive jeune dans un métier, on a tendance à mettre la barre haut, on ne sait pas s'imposer des limites. Et on en fait trop. Donc, il y a peut-être cette problématique sur ces personnes qui sont jeunes dans le métier qui ont envie d'être à la hauteur et qui ont envie d'en faire plus.

Ils se sont mis la pression, on les a parfois traités d'amateurs donc ils se sont d'autant plus mis cette pression. Il faut qu'ils prennent le temps de se déconnecter et de pas vouloir trop en faire. Ils apprendront leur métier, mais ça prend du temps d'apprendre un métier.

Il faut savoir que ce n'est jamais le travail qui rend malade. Ça peut paraître paradoxal mais on a des capacités de travail incroyables, on le voit bien d'ailleurs, dans les start-ups, il y a des gens qui bossent des heures et qui ne tombent pas malades.

Ce qui peut rendre malade, ce sont les conditions dans lesquelles on exerce son travail. Si par exemple, on n'a pas une bonne autonomie au travail, qu'il y a toujours quelqu'un sur votre dos qui vous dit ce qu'il faut faire, ça peut rendre malade. Le fait d'en avoir trop peut aussi rendre malade. Il faut une bonne autonomie dans son métier.

"Il faut se déconnecter pendant les vacances"

Un autre élément majeur qui fait que l'on devient ou non malade à cause de son travail, c'est le soutien de ses collègues et de son manager. Pour les députés, s'ils ont un vrai soutien dans le collectif et qu'ils ont assez d'autonomie pour s'exprimer, ça ne va pas les rendre malades. En politique les gens ont toujours beaucoup travaillé, mais ils ont une énorme reconnaissance.

On peut avoir une grosse charge de travail si on a une bonne autonomie et une bonne reconnaissance du travail que l'on fait ainsi que du soutien, on n'est jamais malade. Et il y a des études qui le prouvent scientifiquement.

On arrive aussi à une période de l'année où on a tous tendance à être un peu fatigués. Il y a aussi moins de soleil et on sait que la lumière joue un rôle d'antidépresseur. On est tous dans une phase de dépression quand on n'a pas de lumière, donc ça joue aussi.

Donc pendant les vacances, si on en a, il faut se déconnecter, cesser tout contact avec son téléphone ou son ordinateur. Il faut se déconnecter des outils et renouer avec le monde, les gens. Ça va pouvoir nous recharger et c'est très important".

Propos recueillis par Paulina Benavente