RMC

Deux ou trois raisons de ne pas voter… Cheminade

Le Parti Pris d'Hervé Gattegno, du lundi au vendredi à 8h20 sur RMC.

Le Parti Pris d'Hervé Gattegno, du lundi au vendredi à 8h20 sur RMC. - -

Jean-Jacques Bourdin reçoit Jacques Cheminade ce lundi matin sur RMC et BFMTV. Un candidat auquel il est plus facile de trouver des raisons de ne pas lui faire confiance que des motifs d’adhésion. Pas par mépris pour un « petit candidat » mais parce que sa démarche laisse pantois.

J’ai lu le projet de Jacques Cheminade, écouté ses interviews, je n’arrive pas à comprendre le sens de sa candidature. Evidemment, tous les candidats ne cherchent pas à être élus, mais certains veulent faire avancer des idées, d’autres créer un rapport de force électoral ou prendre date. J. Cheminade n’entre dans aucune de ces catégories. Donc soit il fait campagne pour flatter son ego, soit il cherche à encaisser des dons de sympathisants crédules – ou les deux. Au mieux, c’est un candidat qui ne sert à rien. Au pire, il discrédite l’élection présidentielle.

Il n’y a rien à retenir de son projet ?

Il ne dit pas que des absurdités (améliorer le système éducatif ou faire baisser le chômage, tout le monde est d’accord) mais son programme – abondant, foisonnant et parfois assez délirant – laisse une impression troublante : un mélange d’utopie scientiste et de délire paranoïaque. Il décrit les financiers anglo-saxons comme des vampires, il présente la reine d’Angleterre comme un des principaux bénéficiaires du trafic de drogue mondial et pour lui, l’avenir de l’humanité passe par… la colonisation de Mars et de la Lune. Et il prévoit très sérieusement que l’homme pourra gagner ces deux planètes grâce à un « corridor thermonucléaire » et que ça prendra « deux générations ». J. Cheminade se présente comme un visionnaire éclairé : il ressemble plutôt à un illuminé.

On lui reproche beaucoup ses liens avec le milliardaire américain Lyndon LaRouche. Est-ce justifié ?

Sans ce parrainage bizarroïde, J. Cheminade passerait pour un dingue inoffensif. Mais voilà, il se présente lui-même comme le représentant français du parti de ce M. LaRouche : une sorte de gourou d’extrême-droite qui a fait de la prison pour fraude fiscale aux USA et qui est un adepte du doute systématique – mais pas du doute cartésien. Il professe les théories conspirationnistes les plus hallucinantes sur le 11 septembre, la Shoah. Il dit que l’homosexualité est une maladie qui a été créée par le KGB et que les Beatles ont été formés par les services secrets britanniques pour servir leur propagande ! J. Cheminade jure que son ami M. LaRouche ne lui verse pas d’argent, mais il lui a cédé quelques idées. Par exemple, celle de comparer la politique de santé de B. Obama aux lois nazies dans l’Allemagne des années 30. Avoir au 1er tour un candidat qui dit de telles énormités, qu’on ne vienne pas nous dire que c’est bon pour la démocratie !

Pour écouter le podcast du Parti Pris d'Hervé Gattegno de ce lundi 9 avril 2012, cliquez ici.

Hervé Gattegno