RMC

Escroquerie aux "kits" de campagne: 500.000 euros d'amende requis contre le FN

RMC
l’État réclamait plus de 11 millions d’euros de dommages et intérêts contre le Front National, désormais Rassemblement National.

Le parquet de Paris a requis mercredi une amende de 500.000 euros contre le FN dans l'affaire des kits de campagne des législatives de 2012, un système soupçonné de cacher plusieurs escroqueries au préjudice de l'Etat pour financer le parti.

4 ans de prison requis contre un proche de Marine Le Pen

Contre Frédéric Chatillon, proche conseiller de Marine Le Pen, le ministère public a requis la peine la plus lourde: quatre ans de prison, dont deux avec sursis, 200.000 euros d'amende et une interdiction de gestion définitive pour le patron de la société de communication Riwal, autour duquel "tout le système tient".

AFP