RMC

Henri Guaino prêt à voter PS au second tour

Henri Guaino, conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, invité de Bourdin Direct ce lundi

Henri Guaino, conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, invité de Bourdin Direct ce lundi - -

Invité ce lundi de Bourdin Direct, le conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, Henri Guaino, indique qu'à titre personnel, il voterait pour le candidat n'appartenant pas au FN même «s'il est socialiste», en cas d'absence de représentant de l'UMP au second tour des cantonales.

Interrogé sur la teneur de son vote, s’il était électeur dimanche prochain dans un canton sans représentant de l’UMP au second tour, Henri Guaino précise d’abord : « Il y a ce que moi je ferais, et puis il y a ce que j’appellerais éventuellement à faire ».

« Je voterais pour le candidat qui ne serait pas le candidat du FN »

Détaillant son propos, Henri Guaino explique : « Je pense que pour ma part, je voterais pour le candidat qui ne serait pas le candidat du Front National », même « s’il est socialiste. Ça dépend des cas de figure, ça peut être un Front de gauche, un socialiste (…), un centriste je ne sais pas… En revanche, je suis tout à fait opposé à l’idée de ce qu’on appelle le front républicain ».

« Un profond malaise dans la société française »

Pour le conseiller spécial de l’Elysée, « appeler à voter pour faire barrage absolument au Front National au second tour, c’est s’opposer à ce qui exprime un profond malaise dans la société française. Pourquoi votent-ils pour le FN ? Pas parce qu’ils approuvent son programme, mais d’abord et avant tout parce que la société française est malade (…). Il faut prendre le vote Front National pour ce qu’il est (…) je ne crois pas que ce soit un vote d’adhésion aux idées ».
Dimanche, le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, a refusé de donner une consigne de vote dans les circonscriptions où le candidat de la majorité est disqualifié pour le second tour, excluant notamment d'appeler à voter pour le candidat du PS.

Pour écouter l'intégralité de l'interview d'Henri Guaino chez Jean-Jacques Bourdin, cliquez ici.

La Rédaction