RMC
Exclusivité

"Il collectionne les casseroles": l'ex-ministre des Sports Roselyne Bachelot tacle (aussi) Le Graët

Ministre de la Santé et des Sports pendant trois ans sous la présidence de Nicolas Sarkozy, Roselyne Bachelot s'en est également prise à Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football, après ses propos sur Zinedine Zidane.

Malgré ses excuses, les propos de Noël Le Graët sur Zinedine Zidane dans "Bartoli Time" continuent de choquer. Sur le plateau des "Grandes Gueules" ce lundi sur RMC et RMC Story, c'est l'ancienne ministre des Sports Roselyne Bachelot qui a taclé cette sortie. "C'était extraordinairement maladroit, c’est incroyable qu’un président de fédération commette une faute pareille, il les collectionne, les casseroles", a souligné l'ancienne ministre de Jacques Chirac, de Nicolas Sarkozy et d'Emmanuel Macron, estimant que Zinedine Zidane "est une icône qui réunit les Français".

Quant à l'avenir de Noël Le Graët, Roselyne Bachelot l'assure, la ministre des Sports (Amélie Oudéa-Castéra) ne peut rien faire de plus que de s'indigner. "Ce n’est pas le ministre des Sports qui nomme le président de la Fédération. Heureusement qu’il y a des élections dans les fédérations", a rappelé l'ancienne ministre.

"En tant que ministre des Sports, on peut s'exprimer"

"La ministre peut demander des excuses, exprimer son indignation. En tant que ministre des Sports, on peut s’exprimer et c'est d'ailleurs ce que j'avais fait après la désastreuse Coupe du monde 2010", qui avait vu l'Equipe de France sortir dès le premier tour lors d'un tournoi marqué par l'expulsion du groupe de Nicolas Anelka, suivie dans la foulée par la grève des Bleus.

Exprimer son indignation, c'est d'ailleurs ce qu'a fait Amélie Oudéa-Castéra, l'actuelle ministre des Sports. "Déclarations à nouveau hors sol avec en prime cette fois un manque de respect honteux, qui nous heurte tous, à une légende du foot et du sport : un 'président' de la première fédération sportive de France ne devrait pas dire ça. Des excuses pour ce mot de trop sur Z.Zidane svp", avait demandé sur Twitter la ministre.

Une demande aussitôt suivie d'une réponse. Ce lundi, le président de la Fédération française de football a présenté ses excuses au champion du monde 98: "Je tiens à présenter mes excuses pour ces propos qui ne reflètent absolument pas ma pensée, ni ma considération pour le joueur qu'il était et l'entraîneur qu'il est devenu", a assuré Noël Le Graët.

Guillaume Dussourt