RMC

La réforme des retraites "prioritaire" pour Elisabeth Borne: une décision d'ici la fin de semaine

Sur RMC-BFMTV ce lundi matin, la Première ministre Elisabeth Borne souligne que la réforme des retraites est "prioritaire" et annonce qu'une décision sera prise cette semaine concernant les principaux points, comme l'âge de départ à la retraite et la méthode.

Elisabeth Borne, invitée exceptionnelle du "Face à face" avec Apolline de Malherbe sur RMC-BFMTV, assure que la réforme des retraites est "prioritaire". Mais comment trancher sur l'âge de départ et la méthode? La Première ministre promet encore "de la concertation et du dialogue" mais annonce qu'une décision sera prise avec Emmanuel Macron d'ici la fin de semaine.

"Avec le président de la République, on a prévu d’avoir un échange cette semaine avec les ministres concernés et les responsables de la majorité. On décidera d’ici la fin de semaine. On cherche la meilleure voie pour mettre en place cette réforme à l’été 2023 et en même temps, avoir laissé la place au dialogue et à la concertation."

Pas de baisse des pensions

La Première ministre, qui a donc confirmé que cette réforme des retraites est une réforme "prioritaire" du gouvernement, a précisé pour quelles raisons c'est le décalage de l'âge de départ à la retraite qui est privilégié.

"Tous les organismes qui évaluent l’équilibre de notre système de retraite nous disent que cet équilibre se dégrade. Le déficit se creuse. Nous, nous refusons d’augmenter les cotisations, et nous refusons de baisser les pensions. Et dans les engagements du président de la République, nous avons même prévu de revaloriser les plus petites pensions. Donc, du coup la solution, c’est de décaler progressivement l’âge de départ à la retraite en tenant compte des carrières longues, de la pénibilité", a-t-elle expliqué.

Elisabeth Borne a aussi réaffirmé sa volonté de voir plus de séniors travailler. "Notre objectif est de faciliter l'entrée des jeunes dans le marché du travail. C'est la même chose pour les seniors, il faut qu'il y en ait davantage qui travaillent", indique-t-elle.

Laurent Picat, Guillaume Descours