RMC

La tension monte d'un cran entre candidats

Christophe Jakubyszyn.

Christophe Jakubyszyn. - -

A onze jours du premier tour de la présidentielle, les missiles commencent à voler entre des candidats de plus en plus à cran.

Ca a commencé sur RMC/BFMTV chez Jean-Jacques Bourdin, mardi matin. En fin d’émission, la candidate écologiste Eva Joly envoie un missile Scud sur Marine Le Pen. « Marine Le Pen est une marchande d’illusions. Elle est l’héritière de son père milliardaire par détournement de succession, par exemple ». En sortant du studio, nous avons demandé à Eva Joly si elle ne craignait pas une plainte en diffamation. Elle a souri et répondu : « Sans doute ». Pas une, pas deux, Marine Le Pen a aussitôt réagi en annonçant le dépôt d’une plainte en diffamation. « Madame Joly a commis une diffamation très grave, tant à mon égard qu’à l’égard de Jean-Marie Le Pen. Nous la poursuivons donc en diffamation ».

Les candidats s’interpellent et se répondent deux par deux

Notamment les deux principaux candidats. Nicolas Sarkozy avait dit sentir la vague monter dans le Journal du Dimanche. La vague de la mobilisation en sa faveur. Réponse de François Hollande, qui voit monter une autre vague : « La vague de l’indignation, la vague de l’exaspération, la vague de la colère. Et bien c’est cette vague-là qui submergera, la suffisance, l’arrogance, l’outrance ». Dans le camp UMP d’ailleurs, on perd aussi un peu ses nerfs. François Fillon, hier à Versailles, a fait un cauchemar : « Pensez un instant à la situation au lendemain de l'élection si par malheur notre candidat ne l'emportait pas ! (…). A cette minute-là, la spéculation contre la monnaie européenne reprendrait de plus belle, sauf qu'il n'y aurait plus personne pour l'empêcher ». Et ce matin dans Le Figaro, Nathalie Kosciusko-Morizet, la porte-parole du candidat Sarkozy, ne fait pas non plus dans la dentelle : « L’idéal de François Hollande serait qu’il n’y ait ni campagne ni élection. Il n’aime pas le suffrage universel ».

Du coup, Mélenchon ferait presque figure d’enfant de chœur

Presque un enfant de chœur, mais pas tout à fait. Jean-Luc Mélenchon serait plutôt une gueule d’ange… C’est en tous cas ce que lui trouve une jeune chanteuse, Victoire Passage, qui lui déclare sa flamme en chanson. Oubliez les clips officiels de campagne, c’est LA chanson-évènement de la campagne 2012. Et moi je pose une question : que va faire le CSA pour les milliers, sans doute bientôt les millions, de pages vues ?

Christophe Jakubyszyn