RMC

"Laborieux, stéréotypé": le discours de Valérie Pécresse au Zénith de Paris raillé dans son propre camp

Le discours de Valérie Pécresse, la candidate Les Républicains, lors de son premier grand meeting ce dimanche, fait grincer des dents dans son propre camp. Les pontes de LR raillent une Valérie Pécresse mal à l'aise à l'oral. Dans l'opposition, on déplore des propos très à droite.

"Laborieux", "stéréotypé"... Les critiques sont vives, même parmi les soutiens de Valérie Pécresse. À 55 jours du premier tour de la présidentielle, la candidate Les Républicains, créditée de 15,5% des intentions de vote, a tenu son premier grand meeting ce dimanche devant plus de 7.000 personnes au Zénith de Paris. Valérie Pécresse a placé le curseur très à droite. Mais ce que tout le monde a retenu aussi, c'est sa manière de s'exprimer. Beaucoup dans son camp ont souffert en l'écoutant.

Sur la forme, la candidate n'a jamais semblé à l'aise dans son discours. Un poids lourd des Républicains euphémise au micro de RMC: "Les discours, ce n'est pas son fort". "Les gens se demandent pourquoi elle fait un petit sourire en coin. Il y a du taf", soupire un élu LR.

Le grand remplacement comme trame de fond

Et sur le fond, ce qui retient l'attention, c'est l'évocation du grand remplacement. C'est la première fois que la candidate LR reprend cette théorie complotiste, d'habitude utilisée par l'extrême droite. 

Des propos "graves" selon Anne Hidalgo. La candidate socialiste condamne un "rubicon de plus franchi par la droite". Un terme qui a même surpris au sein de l'équipe d'Eric Zemmour. Un proche de l'ancien polémiste s'en amuse: "Elle reprend nos termes, c’est à se demander si elle va nous rejoindre".

>> A LIRE AUSSI - Meetings, surprises, soutien de Nicolas Sarkozy... Comment Valérie Pécresse compte booster sa campagne

Romain Cluzel (avec G.D.)