RMC

Le FN envisage un "Rassemblement Bleu Marine" aux législatives

Dernier grand meeting de Marine Le Pen avant le premier tour de la présidentielle au Zénith de Paris. Louis Aliot, vice-président du FN, a déclaré que son parti pourrait devenir le "Rassemblement Bleu Marine" en associant des souverainistes et des indépen

Dernier grand meeting de Marine Le Pen avant le premier tour de la présidentielle au Zénith de Paris. Louis Aliot, vice-président du FN, a déclaré que son parti pourrait devenir le "Rassemblement Bleu Marine" en associant des souverainistes et des indépen - -

Le Front national pourrait devenir le "Rassemblement Bleu Marine" en associant des souverainistes et des indépendants pour les élections législatives de juin, a déclaré mercredi Louis Aliot, vice-président du FN.

Le Front National envisage de devenir le "Rassemblement Bleu Marine" pour les élections législatives. "Nous partons sous la bannière Rassemblement Bleu Marine", a dit le compagnon de Marine Le Pen sur Radio Classique et Public Sénat.

"C'est la marque pour les législatives. A l'intérieur il y aura les candidats du Front National, il y aura les candidats d'un micro parti qui vient de se créer et dont Monsieur Coûteaux est le président et il y aussi des indépendants dont Gilbert Collard est le chef de file", a-t-il ajouté.

Le souverainiste Paul-Marie Coûteaux, rallié à la candidature de Marine Le Pen, est à la tête de son propre parti, le Siel. Quant au médiatique avocat Gilbert Collard, il préside le comité de soutien à la candidate du FN.

Marine Le Pen a déjà évoqué un rassemblement pour les législatives ainsi qu'une possible réflexion sur un changement de nom de sa formation.

"Rassemblement Bleu Marine ne remplace pas le FN, puisqu'il est soutenu par le FN et c'est le FN qui est l'ossature de ce rassemblement", a précisé mercredi Louis Aliot.

REUTERS