RMC

Le PS en pleine confusion sur le quotient familial

Christophe Jakubyszyn.

Christophe Jakubyszyn. - -

François Hollande s'attaque au quotient familial. Le candidat socialiste a précisé hier ses intentions... enfin presque !

Ce n'est pas exactement François Hollande. La vérité c'est que son entourage se désespère. Ils ont le sentiment que François Hollande refuse de trancher ou en tout cas qu'il estime qu'il ne doit pas trop proposer, trop réformer, trop s'engager pendant la campagne présidentielle. Le fameux "moins j'en fais mieux je me porte" lui sert de ligne de conduite et certains, dans le premier cercle de François Hollande commencent sérieusement à s'en inquiéter. J'ai même entendu ces derniers jours des membres de ce premier cercle évoquer l'hypothèse d'une défaite à l'élection. Il y a comme on dit un flottement dans l'équipe socialiste.

Improvisation et cacophonie au PS

Cela a commencé par une indiscrétion dans le journal Les Echos de lundi et puis évidemment ça s'est prolongé. Hier matin sur RMC, la question est posée à Manuel Valls: François Hollande veut-il supprimer le quotient familial ? "Oui, parce qu'il faut rénover notre fiscalité familiale pour qu'elle bénéficie à toutes les familles. François Hollande proposera de remplacer le quotient familial en gardant le principe mais il faut le généraliser, le rendre plus juste en utilisant un système de crédit d'impôt". Michel Sapin, qui est pourtant proche du programme, souligne que c'est "une piste, une possibilité" mais que "seul le candidat peut faire des propositions".
Dans la journée on assiste à des déclarations contradictoires, des précisions qui n'en sont pas vraiment. Bref, au final on ne comprend rien. S'agit-il de plafonner les avantages du quotient familial ? Ou carrément de le remplacer par un chèque identique pour tous les parents en fonction du nombre d'enfants ? Même Ségolène Royal ne comprend pas: "C'est vrai qu'il faut aujourd'hui que le candidat soit plus précis dans les propositions qu'il a promis de faire et il va l'être. Il va maintenant passer à une présentation beaucoup plus précise de cette réforme fiscale parce que les gens veulent savoir". Et puis tout d'un coup, 15h47 hier, un message de François Hollande sur Twitter: "Il ne s'agit pas de supprimer le quotient familial mais de le rendre juste". Mais au fait, la veille sur Canal Plus, que disait François Hollande de Twitter ? "Je ne twitte pas, je n'ai pas le temps et je considère que ce que j'ai à faire c'est donner le message". J'imagine donc que ce n'est pas lui qui twitte...

Le "candidat mou" va t-il devenir le "candidat flou" ?

Et ce n'est sans doute pas fini. Je pourrai vous parler de la réforme fiscale avec le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu, directement sur la feuille de paie. C'est dans le programme mais ça non plus ça n'est pas vraiment encore tranché. Toute la question est : Hollande aura-t-il envie de trancher avant sa conférence de presse du 22 Janvier ? Pas si sûr, à moins que d'ici-là, ses lieutenants ne multiplient les fuites pour lui faire hâter le pas au risque de transformer le candidat mou en candidat flou.

Écoutez la chronique de Christophe Jakubyszyn, "Les coulisses de la politique" du Mercredi 11 janvier à 7h20.

Christophe Jakubyszyn