RMC

Législatives: Borne, Abad et Darmanin élus, de Montchalin battue... les résultats des ministres

La Première ministre française Elisabeth Borne au QG d'Ensemble à Paris, le 12 juin 2022

La Première ministre française Elisabeth Borne au QG d'Ensemble à Paris, le 12 juin 2022 - Ludovic MARIN © 2019 AFP

Ils étaient quinze à être qualifiés pour le second tour des législatives. Les ministres du gouvernement Borne, et la Première ministre elle-même, devaient être élus pour conserver leurs postes. Douze sont finalement parvenus à l'emporter.

Ils ne devaient absolument pas perdre pour rester au gouvernement. Quinze ministres qui se présentaient face aux électeurs français étaient qualifiés pour le second tour des législatives ce dimanche. Ils ne seront que douze au final à pouvoir conserver leur poste.

De nombreux cadres du gouvernement qui étaient en ballotage très favorable ont été élus ce dimanche comme le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin dans la dixième circonscription du Nord avec 63.60% des voix face à Leslie Mortreux de la Nupes. Marc Fesneau, ministre de l'Agriculture, a été réélu député du Loir-et-Cher avec 56.47% des voix. Tout comme Olivier Dussopt, ministre du Travail, qui a conservé son siège dans l'Ardèche avec 58% des voix. Le ministre des Relations avec le Parlement, Olivier Véran, a été réélu avec 55,53% des voix en Isère.

Borne et Abad élus

C'est passé de peu pour Elisabeth Borne. La Première ministre a été élue dans le Calvados avec 52.46% des voix soit un peu plus de 2.000 voix d'écart face à Noé Gauchard de la Nupes (23.435 voix contre 21.233). Franck Riester, ministre délégué chargé du Commerce extérieur, est quant à lui élu dans la 5e circonscription de Seine-et-Marne. Ca passe aussi pour le ministre des Solidarités, Damien Abad, qui l'a emporté dans la 5e circonscription de l'Ain avec 57,86% des voix selon le ministère de l'Intérieur.

La porte-parole du gouvernement, Olivia Grégoire, l'a également emporté avec un score phare de 68.51% des suffrages dans les quartiers chics du 7e et 15e arrondissement à Paris face à la Nupes.

La ministre de la Santé battue de 56 voix seulement

La ministre de la Santé, Brigitte Bourguignon, a été battue par sa rivale RN Christine Engrand dans la sixième circonscription du Pas-de-Calais. La ministre a été distanciée de seulement 56 voix par Christine Engrand, soit 50.06% contre 49.94%.

Dès le début de ce dimanche, le premier résultat ultramarin tombé n'était pas favorable à l'alliance présidentielle. Sa candidate dans la deuxième circonscription de Guadeloupe, Justine Benin, a été battue. La secrétaire d'Etat chargée de la Mer n'a recueilli que 41,35 % des voix derrière le divers gauche Christian Baptiste élu député avec 58,65 % des voix, alors qu'elle était en ballottage favorable à l'issu du premier tour.

Ca passe pour Beaune d'une courte tête, Amélie de Montchalin battue

Stanislas Guérini, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, réélu de justesse avec environ 51% des voix face à l'écologiste Léa Balage El Mariky, investie par l'alliance de gauche Nupes, a réussi à renverser une situation mal embarquée au premier tour.

Egalement en ballotage plutôt défavorable au premier tour, Clément Beaune, ministre chargé de l'Europe, l'a emporté de peu à Paris face à la candidate Nupes Caroline Mecary. Ca ne passe pas en revanche pour Amélie de Montchalin, ministre de la Transion écologique, face à Jérôme Guedj (Nupes) dans la 5e circonscription de l'Essonne face à elle. Yaël Braun-Pivet, ministre des Outre-Mer, l'a de son côté largement emporté dans les Yvelines avec 64.62% des voix.

MM et J.A.