RMC

Les propositions du FN face à la crise

Marine Le Pen, invitée ce matin sur RMC, prône  la sortie de l’euro qu’elle qualifie régulièrement de monnaie « morte ».

Marine Le Pen, invitée ce matin sur RMC, prône la sortie de l’euro qu’elle qualifie régulièrement de monnaie « morte ». - -

Face à la crise de la dette qui secoue les Etats, la bourse et la zone euro, Marine Le Pen, présidente du Front National, invitée ce matin sur RMC appelle le gouvernement à des mesures immédiates pour désendetter la France.

Les Bourses mondiales sont en plein désarroi, les rumeurs de dégradation de la note Française par les agences de notation et la crise de la dette n’appellent pas à l’optimisme. L’Elysée a demandé aux ministres de l’Economie, François Baroin et à celle du Budget, Valérie Pécresse de faire des propositions afin de désendetter le pays.

Marine Le Pen, invitée ce matin sur RMC, prône dans cette optique, la sortie de l’euro qu’elle qualifie régulièrement de monnaie « morte ». Elle appelle également le gouvernement à des mesures immédiates car elle estime que le système actuel est « condamné » parce que « dans les années 70, on a transmis le contrôle politique aux banques et aux marchés » par une loi qui « oblige les Etats, notamment le nôtre, à emprunter sur les marchés financiers et interdit (...) le financement du Trésor par la Banque de France ».

Crise de la dette

Marine Le Pen sur RMC a indiqué un certains nombres de mesures afin de sortir de la crise dans laquelle le pays se trouve aujourd’hui. Ainsi elle souhaite que « la France revienne (...) sur le plan de renflouement de la Grèce décidé à Bruxelles le 21 juillet dernier » pour lequel explique-t-elle, « la France a déjà versé 8 milliards d’euros et devra en reverser 8 autres milliards ».

200 euros de plus pour les bas salaires

Concernant les salaires les plus faibles, la présidente du FN explique que si elle était élue, elle supporterait les bas salaires « par une prise en charge de 200 euros des charges salariales pour permettre à ceux qui touchent 1,4 fois le Smic d’avoir 200 euros net de plus sur leur salaire ». Elle explique pouvoir trouver l’argent « en rétablissant un contrôle aux frontières, en relançant l’emploi et la réindustrialisations de la France et en retrouvant le chemin de la croissance ».

10 millions de fausses Cartes Vitale selon le FN

Marine Le Pen a également demandé que le gouvernement s'attaque à la « fraude sociale » par « une grande opération de contrôle » sur ce qu'elle voit comme le « coeur du problème », les « 10 millions de fausses cartes vitale ».

« Contrôle des trains de vie suspects »

Sans chiffrer ses propositions, Mme Le Pen a enfin suggéré de « croiser les fichiers fiscaux et sociaux » et appelé à « une vaste opération de contrôle des trains de vie suspects, dans certaines cités notamment où on touche le RSA tout en garant une grosse berline devant chez soi ».

La Rédaction