RMC

Marine Le Pen : « Sarkozy a participé à la victoire de Hollande »

Marine Le Pen, ici à Henin-Beaumont a appelé dimanche soir à construire une nouvelle opposition qui "tranche idéologiquement" et qui soit "digne de confiance" après la victoire de François Hollande sur Nicolas Sarkozy. /Photo prise le 6 mai 2012/REUTERS/P

Marine Le Pen, ici à Henin-Beaumont a appelé dimanche soir à construire une nouvelle opposition qui "tranche idéologiquement" et qui soit "digne de confiance" après la victoire de François Hollande sur Nicolas Sarkozy. /Photo prise le 6 mai 2012/REUTERS/P - -

Après la victoire de François Hollande à la présidentielle, Marine Le Pen a appelé ce dimanche soir à construire une nouvelle opposition qui « tranche idéologiquement » et qui soit « digne de confiance », imputant à Nicolas Sarkozy « la responsabilité de l'échec » de son camp.

La présidente du Front national, Marine Le Pen, qui a obtenu 17,9% des voix au premier tour, a estimé que le nouveau président socialiste, « comme Nicolas Sarkozy, décevra vite, d'abord son camp, puis la France ». « C'est Nicolas Sarkozy qui a participé à la victoire de François Hollande », a-t-elle déclaré, dénonçant « tous les dirigeants de l'UMP qui n'ont eu de cesse entre les deux tours d'expliquer que voter socialiste, c'était plutôt pas si mal que ça, c'était pas dramatique ».

Vers une « implosion » de l'UMP ?

« Dans les prochains mois, nous devrons donc être très actifs (...) Il faut une véritable opposition, pas une opposition qui n'est que le reflet ou la copie d'un pouvoir en place », a-t-elle dit à la presse. « Il faut une opposition qui tranche idéologiquement et surtout qui soit digne de confiance », a-t-elle ajouté en appelant ses sympathisants à préparer la bataille des législatives de juin prochain. La défaite du président sortant fait le jeu de la présidente du Front national, qui parie sur une « implosion » de l'UMP pour provoquer une recomposition politique à son profit.

La Rédaction, avec Reuters