RMC

"Pas pour ça que je fais tout ça": Pierre de Villiers écarte à demi-mots une candidature présidentielle

Interrogé sur RMC sur une possible candidature pour la prochaine présidentielle, l'ancien chef de l'Etat-major de l'Armée, s'est inscrit "dans une position plus collective".

Il l’assure, son objectif n’est pas l’accès au pouvoir. Invité de la matinale de RMC, ce mercredi matin, le général Pierre de Villiers affirme ne pas viser la présidence de la République malgré l’élan populaire qui existe derrière sa personne. 

“Mon itinéraire personnel, c’est 43 ans au service des soldats, marins, aviateurs, que j’ai eu l’honneur de commander avec cette notion de collectif. Le premier jour à Saint-Cyr, on m’a dit 'tu n’es rien sans les autres'. On part ensemble, on arrive ensemble. J’ai cette force d’âme en moi qui est cet amour de la France, dans sa diversité et cet amour du collectif. Ca, c’est essentiellement un destin personnel, et ce n’est pas pour ça que je fais tout ça”, explique-t-il. 

"La violence est partout"

Révélé aux yeux du grand public en juillet 2017 lorsqu’il a démissionné de ses fonctions de chef d’état-major des armées sur fond de désaccord avec Emmanuel Macron, il publie son troisième livre ce mercredi “L’équilibre est un courage”. 

Sur RMC, il est cependant resté très évasif sur une possible candidature en 2022. Sans dire un “non” clair et ferme, il affirme que son devoir, “c’est d’écrire”. 

“Ecrire, c’est agir. Et je suis dans l’action. Toutes mes journées sont occupées avec les entreprises, les jeunes. Je vois beaucoup de gens partout, dans toute la France. Dans les territoires perdus de la République, au fin fond des campagnes, dans les villes, dans les cités. Je vais à la rencontre des Français parce que j’essaye de comprendre comment on peut améliorer la réconciliation sociale. La violence est partout et on ne peut pas continuer comme ça”, conclut-il. 
Guillaume Descours