RMC

Politique : « Il n'y a plus d'espoir aujourd'hui », dit B. Le Maire chez Bourdin

Bruno Le Maire

Bruno Le Maire - -

Bruno Le Maire était l’invité de Jean-Jacques Bourdin ce lundi à 8h35 sur RMC et BFMTV. L’ancien ministre de l’Agriculture est revenu sur le drame de Lampedusa et sur le duel FN-UMP à la cantonale de Brignoles dans le Var.

Invité sur RMC et BFMTV ce lundi à 8h35, le député UMP de l’Eure Bruno Le Maire est revenu sur les questions qui agitent l’opposition, notamment vis-à-vis du Front national. L’ancien ministre de l’Agriculture affirmait récemment sur BFMTV qu’il ne pourrait « jamais voter pour le Front national ».

Sur davantage de limitation de vitesse

8h55 – Bruno Le Maire : « Tout ce qui permet de faire baisser le nombre de tués sur la route est une bonne chose. Mais j’ai l’impression qu’on embête beaucoup les automobilistes sur des contrôles parfois tatillons. Je voudrais qu’on mette la même énergie à arrêter les délinquants, les multirécidivistes et à appliquer les peines. Je voudrais qu’il n’y ait pas deux poids, deux mesures en France ».

Sur la réforme sur les rythmes scolaires

8h54 – Bruno Le Maire : « Sur le fond je n’ai pas de difficultés avec cette réforme. Je pense que le retour à 4,5 jours est bien. Sur l’application, c’est ni fait, ni à faire. C'est compliqué pour les enfants, pour les mères de famille, pour les maires de communes rurales. Je souhaite que M.Peillon remette sa réforme sur la table pour qu'elle soit plus efficace et à l'écoute des familles ».

Sur le naufrage de migrants à Lampedusa

8h52 – Bruno Le Maire : « C’est un drame humain, cela me choque profondément. Tous les Européens sont responsables. Il est temps que l'Europe regarde ce qu'elle a manqué sur le sujet, qu'elle mette en place un vrai contrôle aux frontières, efficace, commun et dissuasif. Ceux qui sont en situation irrégulière n'ont pas vocation à rester sur le sol européen ».

Sur les Roms

8h50 – Bruno Le Maire : « Je me rends à Bruxelles, en Roumanie, en Bulgarie pour voir comment l’argent de Bruxelles ne finisse pas dans les poches de certains responsables dans ces pays. L'argent n'est pas employé à leur réinsertion dans leurs pays ».

8h49 – Bruno Le Maire : « Nous n’avons pas répondu aux attentes des Français. Il faut expliquer aux Français comment nous ferons la prochaine fois que nous serons au pouvoir ».

8h47 – Bruno Le Maire : « Notre rôle était de redonner de la force à la France, nous ne l’avons pas fait. En 2011, j’avais proposé des réformes sur le travail, on n’a pas voulu me suivre. Cela fait deux ans que je réclame une révolution dans notre modèle économique et social, une révolution pour remettre de l'autorité dans le système judiciaire, pour remettre les choses à l'endroit ».

L’espoir, c’est François Fillon ?

8h44 – Bruno Le Maire : « Ce n’est pas le moment de la compétition, c’est le moment de la reconstruction et ça passe par le respect de sa famille politique. J’ai eu vent des déclarations de François Fillon, mais ça ne m’intéresse pas. Il faut que l'UMP comprenne que pendant des années, elle n'a pas su répondre aux besoins des Français ».

Sur Brignoles, une consigne de vote ?

8h35 – Bruno Le Maire : « Je ne passe pas de consigne de vote, car je pense que les électeurs ne les écoutent pas. Pour qu'ils aillent aux urnes, il faut apporter un espoir. S’il y avait un espoir du côté du FN, elle aurait gagné plus de voix à cette cantonale, ce n'est pas le cas. Il n'y a d'espoir nulle part en politique aujourd'hui. Je veux dire aux Français que la France n'est pas finie ».

Sur Manuel Valls

8h43 – Bruno Le Maire : « Où sont les résultats ? Où est la baisse de la délinquance ? J’attends moins de discours et plus de résultats, car c'est le drame de la politique en France ».

Sur le FN

8h41 – Bruno Le Maire : « Le FN est un parti d’extrême droite. Je ne crois pas en ses solutions par exemple la sortie de l’euro, le retour à la retraite à 60 ans. Ce n’est pas un bon message ».

Sur le FN en tête à Brignoles, le PCF appelle à voter pour l’UMP

8h39 – Bruno Le Maire : « C’est un défi de crédibilité. Je veux prouver que ma famille politique a compris ce qui se passait et qu’on ne va pas faire ce qu’on a déjà fait. Nous voulons changer un modèle français qui maintenant est mort ».

8h37 – Bruno Le Maire : « Le vrai vainqueur de cette élection, c’est l’abstention. Les électeurs comme beaucoup de Français ne croient plus en les responsables politiques qui ne changeront rien à leur quotidien. La responsabilité de ma famille politique, c’est de recréer un espoir ».

Revivez le Bourdin & Co de ce lundi matin.

Le titre de l'encadré ici

|||Baisser la limitation de vitesse pour sauver des vies ?

P.B. avec Jean-Jacques Bourdin