RMC

Présidentielle 2017: "ce qui revient le plus souvent sur Jean-Luc Mélenchon, c'est qu'il est sincère"

Jean-Luc Mélenchon lors du débat présidentiel, le 4 avril 2017.

Jean-Luc Mélenchon lors du débat présidentiel, le 4 avril 2017. - AFP

Le candidat a lancé sa caravane de campagne, avec 105 étapes. La première s'est déroulée à Grigny, en Ile-de-France. Ce dimanche, celui-ci va tenter de confirmer sa dynamique, à Marseille.

40.000 personnes sont attendues ce dimanche à Marseille, lors du grand meeting organisé par Jean-Luc Mélenchon. Le candidat de la France insoumise va essayer de transformer la dynamique autour de sa candidature en une réelle chance d'être présent au second tour de la présidentielle. 

"Il y a véritablement une volonté de rupture"

Samedi, sa caravane de campagne a été lancée: au programme 105 étapes, dont la première s'est déroulée à Grigny, dans le département de l'Essonne. L'adjoint au maire Jean Luc Troadec, se félicite des bons scores actuel du candidat: 

"Dans une ville comme Grigny, où toute la ville est un quartier populaire si on regarde le niveau des habitants, l’élément qui revient le plus souvent c’est: ‘lui il est sincère, et il propose quelque chose de différent de la politique qu’on voit tous les jours à la télévision’. Il y a véritablement une volonté de rupture avec une manière de voir le monde politique, à travers les affaires, qu’elles soient récentes ou plus anciennes, qui s’incarne dans la candidature de Jean-Luc Mélenchon".

Donné au coude-à-coude avec François Fillon dans les intentions de vote au premier tour, Jean-Luc Mélenchon a cette fois choisi le thème de la paix et le Vieux Port, espérant que des dizaines de milliers de personnes débordent dans la Canebière.

Jean-Luc Mélenchon veut convaincre les indécis

Qualifiant la campagne 2017 de "fascinante", le candidat a estimé vendredi sur le plateau de France 2 avoir "rarement vu autant le peuple français se chercher" que cette année. "J'ai le culte de l'action populaire, mon optimisme est sans limite", a-t-il ajouté, posant les enjeux de son intervention dimanche.

Au-delà des intentions de vote, Jean-Luc Mélenchon atteint des sommets de popularité. Avec 51% d'opinions positives (+19 points en un mois), il a pris jeudi la tête des personnalités politiques préférées des Français.

Convaincre les indécis est son actuel credo. Au premier rang desquels, pourquoi pas, les Gaullistes soucieux de la souveraineté de la France à qui s'adresse son discours de sortie de l'OTAN et de bataille pour la paix dans le monde. Mais aussi les abstentionnistes des classes ouvrières et employées.

Alexandra Milhat avec Thomas Chupin et AFP