RMC

Présidentielle: la conférence de presse de Marine Le Pen perturbée par une militante écologiste

La conférence de presse Marine Le Pen a été brièvement interrompue, ce mercredi après-midi à Paris, quand une photo d'elle avec le président russe Vladimir Poutine a été brandie par une militante écologiste.

La conférence de presse de Marine Le Pen sur les relations internationales, ce mercredi après-midi à Paris, a été brièvement interrompue quand une personne a brandi une photo de la candidate du Rassemblement national serrant la main de Vladimir Poutine. Elle a immédiatement été brutalement plaquée au sol par un membre de la sécurité avant d'être tirée hors de la salle.

Selon nos informations, il s'agit de Pauline Rapilly Ferniot, une militante écologiste du Collectif Ibiza, conseillère municipale écologiste à Boulogne-Billancourt et également investie par Europe Ecologie-Les Verts pour les législatives dans les Hauts-de-Seine.

Une femme poussée au sol
Une femme poussée au sol © Conférence de presse
Une femme brandit une photo de Marine Le Pen et Vladimir Poutine lors d'une conférence de presse de la candidate du Rassemblement nationale
Une femme brandit une photo de Marine Le Pen et Vladimir Poutine lors d'une conférence de presse de la candidate du Rassemblement nationale © Capture d'écran

"Je ne sais pas qui vous êtes mais vous êtes un provocateur"

Dans la foulée, un autre militant du collectif, se faisant passer pour un journaliste de Russia Today, a assuré avoir une question "de la part de Vladimir Poutine" pour la candidate du Rassemblement national: "Vous lui manquez, il voudrait savoir si en tant que présidente vous renouerez avec lui?", a-t-il lancé.

"Je ne sais pas qui vous êtes mais vous êtes un provocateur, j'ai autre chose à faire qu'à vous répondre", lui a répondu Marine Le Pen.

Avant le début de la conférence, des militants de SOS Racisme, réunis devant les Salons Hoche à Paris où se tenait la réunion, ont brandi des pancartes en soutien au peuple ukrainien avec des affiches montrant Marine Le Pen aux côtés de Vladimir Poutine et la qualifiant d'"amie des criminels".

"On peut exprimer des positions opposées sans essayer d'empêcher l'expression démocratique des projets des uns et des autres, surtout dans une conférence de presse", a réagi Marine Le Pen.

Marine Le Pen est pointée du doigt pour ses liens passés avec la Russie de Vladimir Poutine. En mars 2017, elle avait rencontré le président russe alors qu'elle était déjà candidate à l'élection présidentielle.

G.D.