RMC

Primaire des Français: Les citoyens sont les seuls à pouvoir réellement changer le système

Un "candidat citoyen" devrait se présenter à la prochaine élection présidentielle (illustration)

Un "candidat citoyen" devrait se présenter à la prochaine élection présidentielle (illustration) - AFP

TEMOIGNAGES - Six mouvements (Générations Citoyens, Cap 21, Bleu Blanc Zèbres ou encore La Transition) veulent faire émerger un candidat de la société civile en vue de la prochaine élection présidentielle. Ils vont officialisent ce lundi à Paris le principe d'une primaire qui devrait avoir lieu en septembre. Une idée qui séduit et donne des idées à certains.

Il y a la primaire à droite, il y aura peut-être une primaire à gauche et à partir de ce lundi, il faudra compter avec la "primaire des Français". L'initiative émane de plusieurs responsables de mouvements citoyens : Jean-Marie Cavada (Générations citoyens), Alexandre Jardin (écrivain), Claude Posternak (La Transition), Corinne Lepage (Cap21), Pierre Larrouturou (Nouvelle Donne) ou encore Nicolas Doucerain (Nous citoyens) qui vont donc officialiser ce lundi à Paris le principe de faire émerger un candidat issu de la société civile, "le candidat des citoyens", pour la présidentielle de 2017.

"Il faut arrêter de rêver"

Leur mot d'ordre: ça suffit ! Et leur ambition: rendre à l'élection présidentielle son ambition initiale et désigner le meilleur représentant de la nation. Une initiative qui donne des idées à certains comme Maxime Verner, 26 ans. Ce jeune homme n'a ni fait l'ENA, ni Sciences Po, et pourtant, pour la deuxième fois, il est candidat à l'élection présidentielle. "Je ne me suis pas levé un matin et en me rasant je me suis dit que j'allais y aller" ironise-t-il avant d'expliquer sa démarche.

"Je pense que nous sommes dans un moment historique. Les trois quarts des Français sont prêts à voter pour un candidat qui n'est pas issu d'un parti politique. Une force citoyenne a donc toutes ses chances, estime-t-il. Les citoyens sont les seuls, en s'organisant, à pouvoir réellement changer le système. Aucun politique ne le fera ! Il faut arrêter de rêver."

"Il faut du renouveau"

Cela fait longtemps que Camille a arrêté de rêver. Alors pour 2017, elle n'est pas contre l'idée de voter pour une nouvelle tête: "J'ai des doutes concernant les personnes pour lesquelles je vote donc je pense que cela ferait du bien d'avoir quelqu'un de nouveau. Il faut un coup de jeune". Encore faut-il que ce candidat citoyen soit crédible. Mais pour Nicolas Doucerain, l'un des parrains de cette primaire des Français, il ne pourra pas faire pire que ce qui est déjà proposé.

"Franchement est-ce que François Hollande est crédible? Est-ce que Nicolas Sarkozy a été crédible pendant cinq ans ? Est-ce que vous croyez que Marine Le Pen est quelqu'un de crédible ?", fait-il mine de s'interroger avant d'affirmer: "Ça suffit ! Il faut qu'un entrepreneur, qu'une personne issue de la société civile puisse prendre le relais. On ne peut pas toujours avoir les mêmes, formés dans les mêmes écoles, suivant toujours le même parcours. Il faut aujourd'hui du renouveau, donner de l'oxygène à l'Etat".

M.R avec Juliette Droz